Le 10 du 10 : Journée nationale des DYS

0
188

Le 10 octobre, c’est la journée nationale des troubles DYS. Dysphasie, dyspraxie, dyslexie, dysorthographie et dyscalculie sont autant de troubles invisibles qui peuvent nuire à l’apprentissage des enfants qui en sont atteints. Connaissez-vous ces troubles?

La dysphasie est un trouble du langage et de la communication qui se manifeste par une difficulté à comprendre et/ou à s’exprimer. Au quotidien, cela signifie que les enfants dysphasiques doivent faire face à plusieurs défis tels que communiquer, comprendre ou encore se souvenir.

Les enfants vivant avec une dysphasie ne sont pas moins intelligents que les autres, ils apprennent simplement de façon différente et ont besoin d’adaptation et de soutien pour y parvenir. Comme le langage est au cœur des apprentissages scolaires, certains enfants doivent fréquenter une classe spéciale pour mieux répondre à leurs besoins, mais d’autres sont aussi intégrés et apprennent très bien en classe ordinaire avec les adaptations nécessaires et le soutien approprié.

Pour en apprendre davantage sur la dysphasie, visitez le site de Dysphasie Québec.

 

La dyspraxie, aussi appelée Trouble Développemental de la Coordination (TDC), est un trouble de la coordination motrice qui se manifeste concrètement par une maladresse dans les activités motrices et sportives et par un manque d’habiletés dans les activités de motricité fine.

Les enfants vivant avec une dyspraxie peuvent éprouver des difficultés d’apprentissage, entre autres, au niveau de l’écriture, du dessin, en éducation physique ou dans la manipulation des outils scolaires (difficulté à tenir un crayon, à utiliser les ciseaux, etc.). À l’école, les enfants dyspraxiques sont intégrés en classe régulière, mais certains aménagements doivent être apportés pour les aider dans leur scolarisation.

Pour plus d’informations sur la dyspraxie, consultez le site Dagobert et Cie.

 

La dyslexie est le trouble le plus courant qui rend difficile l’apprentissage de la lecture, de l’écriture et de l’épellation. Il se caractérise principalement par des problèmes à lire, à écrire et à épeler les mots, mais aussi à prendre des notes, à écouter et à s’organiser. Certains enfants dyslexiques éprouvent également des difficultés en mathématiques ainsi que des problèmes physiques tels que des migraines, des allergies, des difficultés de concentration, du stress, de la fatigue et certaines sensibilités visuelles, auditives et olfactives.

En classe, la mise en place de moyens adaptés est nécessaire afin d’aider l’enfant dyslexique à surmonter ses difficultés.

Pour en savoir plus sur la dyslexie, visitez le Centre Canadien de la dyslexie.

 

La dysorthographie et la dyscalculie sont des troubles spécifiques d’apprentissage de l’orthographe et des mathématiques. La dysorthographie peut se manifester sans trouble apparent de la lecture et se caractérise par des difficultés importantes à écrire les mots correctement. Les enfants qui présentent une dyscalculie éprouvent, quant à eux, des difficultés significatives à comprendre les concepts mathématiques de base ainsi que des difficultés à mémoriser et à apprendre les tables d’addition et de multiplication.

Source : Les différents troubles d’apprentissage et leurs caractéristiques

 

Pour parler des troubles DYS avec vos enfants, je vous recommande les livres de la collection Laisse-moi t’expliquer des Éditions Midi Trente qui s’adressent aux enfants de 9 ans et plus. Pour les plus jeunes, je vous suggère la collection Au cœur des différences des Éditions Boomerang.

 

Le 10 du 10, c’est la journée nationale des DYS, parlez-en autour de vous!

PARTAGER
Article précédentInvestir dans soi
Article suivantSauter avec toi
Enseignante en adaptation scolaire, spécialisée auprès de la clientèle vivant avec un trouble du spectre de l’autisme (TSA), je côtoie la différence au quotidien depuis plus de 20 ans. Mère monoparentale de 3 magnifiques enfants, un garçon et deux filles, le hasard (ou le destin) aura voulu que fiston naisse avec un trouble envahissant du développement non-spécifié (ancienne appellation pour le TSA). Un trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité (TDAH), beaucoup d'opposition, d'anxiété et d'impulsivité se sont également manifestés chez lui au fil des années. Suite à un parcours et à une scolarisation difficiles, de récentes évaluations ont été poussées plus loin, dont un test génétique, où il apparaît que fiston est porteur du syndrome XXYY, en plus de deux nouveaux diagnostics de SGT et de dysphasie. En mai 2013, j'ai créé la page Facebook Aide à domicile afin de trouver un accompagnateur pour fiston lors de la période estivale. La page changera plus tard de vocation, pour devenir Enfants différents besoins différents qui se veut davantage un réseau de recherche et de partage d’informations pour les parents, intervenants et toutes personnes concernées par la différence de nos enfants. Ce site Web est donc l’aboutissement de ma page et a pour objectif de sensibiliser le plus grand nombre de gens possible face à la différence sous toutes ses formes.