Qui se soucie d’eux?

0
86

Noël 2021. Vingt-deux mois après le début de cette « pandémerde ». Troisième vague, quatrième vague, Delta, Omicron. 3000 cas, 5000 cas, 9000 cas, ça ne fait qu’augmenter. Quand ce tourbillon finira-t-il  par s’arrêter?

Je ne regarde même plus les nouvelles. Tout ce que je veux pour Noël, c’est toi, mon fils. Mes enfants, ma famille. Toi qui es hébergé en Centre et qui attends impatiemment. Moi qui espère ne pas retourner en confinement.

Les sorties pour le temps des Fêtes étaient toutes planifiées. À la dernière minute, tout a basculé. De nouvelles mesures ont été annoncées. On a dû tout annuler et replanifier. Tu n’as pas eu ton mot à dire, tu as dû accepter, sans riposter.

Hier, je devais aller te chercher. Quelques heures avant ta sortie, je reçois un appel. Toute l’unité vient d’être testée. Les sorties sont cancellées. On doit attendre les résultats. Tu reçois la nouvelle avec fébrilité. Tu deviens anxieux. Tu ne comprends pas. Pourquoi je change tout le temps d’idées? Ce n’est pas moi mon chéri, c’est le gouvernement, tu comprends?

Plus de 24 heures sont passées. J’attends des nouvelles depuis ce matin. Rien. J’appelle au Centre, j’ai peut-être manqué l’appel? Toujours rien. Mon fils pourra-t-il rentrer à la maison pour le réveillon de Noël?

Qui se soucie d’eux, de nous? Qui se soucie de savoir si ces jeunes pourront passer Noël en famille? Ces jeunes qui subissent les revers de cette tourmente depuis des mois. Ces jeunes qui doivent s’adapter au moindre changement. Toutes ces familles qui espéraient retrouver un peu de bonheur durant les Fêtes. Qui ne pourront pas voir les leurs à cause de toute cette tempête.

Je n’ai toujours pas reçu l’appel, le test est-il négatif? Toute cette attente, tout ce stress inutile. Mon fils sera-t-il parmi nous pour le réveillon de Noël finalement?

PARTAGER
Article précédentLa discrimination de la société envers les autistes
Article suivantPour un nouveau départ vers un monde adulte différent
Enseignante en adaptation scolaire, spécialisée auprès de la clientèle vivant avec un trouble du spectre de l’autisme (TSA), je côtoie la différence au quotidien depuis plus de 20 ans. Mère monoparentale de 3 magnifiques enfants, un garçon et deux filles, le hasard (ou le destin) aura voulu que fiston naisse avec un trouble envahissant du développement non-spécifié (ancienne appellation pour le TSA). Un trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité (TDAH), beaucoup d'opposition, d'anxiété et d'impulsivité se sont également manifestés chez lui au fil des années. Suite à un parcours et à une scolarisation difficiles, de récentes évaluations ont été poussées plus loin, dont un test génétique, où il apparaît que fiston est porteur du syndrome XXYY, en plus de deux nouveaux diagnostics de SGT et de dysphasie. En mai 2013, j'ai créé la page Facebook Aide à domicile afin de trouver un accompagnateur pour fiston lors de la période estivale. La page changera plus tard de vocation, pour devenir Enfants différents besoins différents qui se veut davantage un réseau de recherche et de partage d’informations pour les parents, intervenants et toutes personnes concernées par la différence de nos enfants. Ce site Web est donc l’aboutissement de ma page et a pour objectif de sensibiliser le plus grand nombre de gens possible face à la différence sous toutes ses formes.