N’ayez pas peur de mon fils

0
466

Si vous avez du cœur, vous verrez en premier lieu un petit bonhomme souriant et taquin.

Vous remarquerez peut-être ensuite son jargon atypique. N’ayez pas peur de cette différence. Parlez-lui.

Si vous avez l’esprit ouvert, vous verrez un garçon curieux avec de grands yeux intelligents.

Vous noterez peut-être ensuite sa démarche particulière et ses bruits de bouche inhabituels. N’ayez pas peur de ces différences. Souriez-lui.

Si vous avez une âme charitable, vous reconnaîtrez un enfant doux, généreux et particulièrement doué pour le bonheur.

Vous observerez peut-être ensuite ses incompréhensions, son anxiété  et son besoin de routine.

N’ayez pas peur de ces différences, jouez avec lui.

Si vous avez encore l’esprit jeune, vous aimerez voir toutes ses mimiques, son émerveillement, sa joie de vivre et son humour.

Vous constaterez peut-être ensuite sa sensibilité aux sons et son besoin occasionnel de  tourner en rond.

N’ayez pas peur de ces différences, aimez-le.

Si vous êtes empathiques, vous apprécierez  sa sensibilité envers ses proches, son désir d’apprendre et de communiquer.

Vous distinguerez peut-être ensuite son manque d’intérêt envers certaines personnes et son incapacité à répondre à des questions simples.

N’ayez pas peur de ces différences, acceptez-le.

N’ayez pas peur de la différence, car là où nous pensons retrouver peur, noirceur et incompréhension se trouve lumière, amour et richesse. Elle nous force à changer, à s’ajuster, à réfléchir, à lâcher prise… Accepter la différence dans la société, c’est accepter l’espoir et l’humanité. Accepter la différence des autres, c’est accepter d’être une meilleure personne.

PARTAGER
Article précédentMaman a besoin de repos
Article suivantEncore un rendez-vous…
Enseignante au primaire depuis 11 ans, j’ai la chance d’être maman de deux beaux enfants. Ma grande fille de 8 ans a reçu un diagnostic de TDAH à l’âge de quatre ans. Avec sa folie et son énergie, elle nous fait vivre des montagnes russes d’émotions. Mon garçon de 4 ans a un TSA. Malgré cette différence, il charme tout son entourage. En équipe avec mon mari, j’arrive maintenant à vivre pleinement la vie un jour à la fois, et ce, au travers les hauts et les bas du quotidien. Écrire me permet maintenant de partager mon expérience de vie, mes questionnements, mes doutes mais aussi tout mon amour pour les enfants.