Le challenge d’une vie!

0
196

L’an dernier, Laurie, adolescente diabétique de type 1 depuis l’âge de 8 ans, voyait la Colombie-Britannique pour la première fois grâce à un séjour chez Karine, Michel et Béatrice. Cette province réunit ce que Laurie aime le plus dans la vie : la nature, l’eau, le kayak, le vélo, des paysages magnifiques. Ce printemps, elle aura l’occasion d’y retourner pour une deuxième fois.

En effet, Laurie fera le sentier de la Côte Ouest qui consiste en 75 km de sentiers dans l’arrière-pays : un terrain accidenté, un parcours glissant sur un sentier boueux, des surfaces en bois, de gros rochers et une côte rocheuse, des rivières à traverser à gué, des échelles, des bacs à câble, un sentier irrégulier, des pentes raides et une bonne part de terrain boueux. Elle ne s’y aventurera pas seule, plusieurs autres jeunes femmes ainsi qu’une équipe de leaders de l’organisation I Challenge Diabetes s’y rendront avec elle. Ce qu’ils ont en commun? Le désir de dépasser leurs limites, de vivre une aventure et, non le moindre, le diabète de type 1.

Il faut être bien préparé pour ce type d’aventure. L’organisation lui prêtera tout l’équipement nécessaire (tente, sac de couchage, etc.), fournira la nourriture, les permis d’accès à la réserve et de campement, le transport de la fin du sentier au point de départ, du mentorat et du leadership de qualité.

C’est pourquoi nous désirons amasser un montant de 2500$ au profit de ICD.

Nous remercions Chris Jarvis et ICD pour cette merveilleuse opportunité. Nous sommes certains que Laurie sortira de cette aventure grandie, avec plein de connaissances et amitiés nouvelles.

Profil de Laurie Purcell-Guénette

Mon plus grand accomplissement :

Voyager à 4500km de ma famille pour plus de deux semaines. Je ne comptais que sur moi-même et mon propre jugement pour gérer mon diabète. Ma pompe à insuline a brisé et je devais gérer les injections à la seringue afin de m’assurer que je ne développe pas de cétones en attendant une nouvelle pompe.

Ma connexion avec le diabète de type 1 :

J’ai été diagnostiquée à l’âge de 8 ans. Je veux prouver que même avec le diabète, je peux accomplir de grandes choses et que rien ne va m’arrêter.

Pourquoi j’ai choisi d’amasser des fonds pour I Challenge Diabetes :

J’ai choisi d’amasser des fonds pour ICD parce qu’ils inspirent les adolescents et les enfants. Faire du sport tout en gérant le diabète de type 1 est un défi de taille. Chris et son équipe sont des leaders dans la communauté diabétique et nous aident à atteindre nos buts, à aller au-delà de nos limites sans jamais abandonner nos rêves, tout en donnant des conseils sur comment mieux gérer le diabète.

Ce que votre support signifie pour moi :

Votre support aidera d’autres jeunes diabétiques de type 1 à profiter des programmes de ICD. J’espère amasser plus que mon but de levée de fonds afin d’aider les autres DT1 qui ont besoin d’aide financière parce que le diabète est une maladie dispendieuse. Ceci permettrait à d’autres personnes de profiter des programmes de ICD sans se soucier des coûts. Merci de votre soutien!

Pour encourager Laurie, cliquez ici : levée de fonds de Laurie Purcell-Guénette 

Pour plus d’informations sur le challenge : I Challenge Diabetes – West Coast Trail 2019

PARTAGER
Article précédentMa fausse schizophrénie
Article suivantDésillusion
Célyne Purcell est la maman de deux enfants à besoins particuliers, la belle et grande Laurie et le joyeux petit Leo. Il y a quelques années maintenant, elle a quitté le travail pour effectuer un retour aux études. De cette manière, elle peut approfondir des sujets qui la passionnent tout en assumant une vie de famille trépidante et de nombreux rendez-vous! Engagée, elle a été une des membres fondatrice de l’organisme AVAC-Info et a siégé plusieurs années en tant que présidente de la Fondation Gamins, qui supporte le projet éducatif de l’école alternative des Petits-Explorateurs. Petites joies au quotidien, textes variés ou encore remplissage de milles et une paperasse : pour Célyne, l’écriture est salvatrice et l’accompagne au jour le jour. Elle permet de canaliser les émotions négatives, tout en sensibilisant les gens à une réalité toute autre, celle de la vie avec des enfants différents. Hyperactive, Célyne a toujours de nouveaux défis à relever et des projets plein la tête. Elle a notamment collaboré au recueil collectif « Naissances » (coord. Sophie Rondeau), où elle expose le récit de la naissance de Laurie. Elle a également participé au livre « Une autre césarienne ou un accouchement naturel… s’informer pour mieux décider », d’Hélène Vadeboncoeur, ouvrage dans lequel elle raconte l’AVAC qu’elle n’a pas eu à la naissance de Leo.