Avant de devenir maman

0
331
Crédit photo : Mélanie Barry

Avant d’avoir nos propres enfants, il arrive aux meilleurs d’entre nous d’avoir le jugement facile lorsque, par exemple, nous voyons un enfant faire une crise à l’épicerie ou ailleurs, en se disant « si c’était le mien… » Alors imaginez que vous êtes le parent d’un enfant à besoins particuliers et que ces crises deviennent, bien malgré vous, votre lot quotidien… Merci Mélanie Barry pour ce respect envers nous, parents d’enfants différents… 

Avant de devenir maman et ensuite TES, j’ai eu la chance d’être éducatrice en petite enfance. Un jour, un papa du CPE avec qui j’avais développé un lien intéressant me permettant de parler de tout et de rien, mais aussi d’éducation avec un grand É, m’a tout bonnement lancé cette phrase qui m’a servi de grand enseignement. Ces quelques mots n’ont pris sens pour moi que quelques années plus tard et ils résonnent encore aujourd’hui : « Mélanie, ce sera différent avec tes enfants tu verras! » À tout vous dire, en début de carrière (et de vie!), emplie de belle naïveté, je me suis demandée longuement ce qui pourrait être si différent avec mes enfants d’avec ceux des autres…

Vous aurez deviné que ce n’est qu’avec mon premier bébé dans les bras, cernée jusqu’au menton, que j’ai compris exactement ce que ce papa avait voulu dire… La charge émotive qui s’ajoute à la relation éducative avec mes propres enfants brouille parfois ma vue et je me surprends régulièrement à être l’éducatrice spécialisée dépourvue de moyens devant mes propres enfants! Cordonnier mal chaussé!

Moi, je ne suis pas maman d’enfants à besoins particuliers. Mais je côtoie chaque jour ces enfants et leurs parents, de plus près ou d’un peu plus loin. Je garde en tête cette phrase que m’a dit ce papa et je tâche chaque fois de me la rappeler quand, humainement et bien malgré moi, se pointe ne serait-ce qu’un début de jugement envers ces parents qui relèvent chaque jour des défis pour leurs petits. Je ne dirai pas que je vous admire, non. Mais je vous veux un respect profond et parfois, dans mon petit cœur d’intervenante-qui-voudrait-sauver-le-monde, je rêve que la société porte chaque jour sur vous le même regard! Parce qu’au fond, cette différence dont parlait le papa, elle peut porter plusieurs visages!

Mélanie Barry

PARTAGER
Article précédentÀ toi, de l’autre côté du mur…
Article suivantUn petit matin comme ça!
Vous êtes le parent d'un enfant différent? Vous travaillez auprès d'une clientèle à besoins particuliers? Vous vivez vous-même avec une différence? Vous aimez écrire et souhaiteriez partager votre expérience pour sensibiliser les gens? Faites partie de l'équipe des Collabos! Cliquez sur l'onglet À propos pour nous envoyer votre texte.