Autisme, cher Autisme

0
355

Je t’écris cette lettre pour te passer une sacrée fumée! Tu aurais pu aller te nicher chez quelqu’un d’autre, ça aurait été super sympa. Un enfant sur 100 et c’est chez moi, bien évidemment, que t’es venu mettre le bordel! Bon cette statistique, je la sors de chez Google, mais bizarrement autour de moi, je n’ai que ça : Autisme!

Ah! mais suis je bête! C’est normal. Grâce à toi, un tri est fait dans nos vies. Mamans actives, on arrête nos carrières pour s’occuper de toi. Puis on perd aussi des amis car c’est pas tout, mais comme t’es invisible, et bien nos gamins passent juste pour de « sales gosses infectes, mal éduqués », j’en passe et des meilleurs. Du coup, nos amis sont eux aussi Autisme…. Une vraie secte et fermée en plus.

Cher Autisme, je dois aussi t’avouer qu’à cause de toi, moi, maman qui gère tout entièrement, je suis assez fatiguée et que mes idées sont noires. Mais rassure-toi, je porte un super masque qui me rend toute pimpante et pleine de vie aux yeux de tous.

Des idées noires? Écoute grâce ou plutôt à cause de toi, la vie qui est déjà assez dure de nos jours est devenue encore plus complexe. Alors normalement, en théorie, ça ira mieux d’ici quelques années, mon gamin aura grandi et appris à gérer bien des choses! Il n’empêche que t’as juste pas calculé la vie que tu vas lui faire mener, dans ce monde de brutes en prime.

Des idées noires? Oui, je ne suis pas une « sur » femme, ça aussi t’as dû le zapper le jour où t’as débarqué. Du coup, je suis un peu fatiguée physiquement et psychologiquement. Oh! je la remonterai la pente, je suis assez forte c’est sûr, puis je l’aime trop mon gamin… Mais fallait que je te le dise.
Je vais conclure en demandant aux personnes d’arrêter de systématiquement nous juger. Oui, grâce à toi, on est jugé partout, tout le temps! Ce n’est pas parce qu’un gamin hurle dans la rame de métro qu’il est mal éduqué. Non, le bruit lui fait peut-être mal aux oreilles, les odeurs de votre sueur lui flingue peut-être le nez, les lumières mal aux yeux! Bref, cet enfant et cette maman que vous regardez de travers sont peut-être sous l’emprise eux aussi de l’autisme ou autres troubles. Puis j’aimerai aussi qu’on arrête de nous juger car on est fatigué. En plus, certains critiquent, mais n’ont même pas d’enfants et ça c’est terrible.

Bref, cher Autisme, je t’en veux. Mais à la fois, je te remercie aussi. Tu m’apprends beaucoup et grâce à toi, il y a des exploits au quotidien et mon gamin, je l’aime plus que tu ne l’aimeras jamais.

PARTAGER
Article précédentLa salle d’attente
Article suivantNon, c’est non!
Ophélie, alias la mère bleue, maman de 3 enfants différents. Ici, on jongle avec l'autisme, le haut potentiel intellectuel et le trouble de l'attention. Chez nous, pas de place à l'ennui. Une vie riche, mouvementée et j'adore. Je suis aussi présidente-fondatrice de l'association "Les yeux bleus". J'aime bouger, faire bouger. Ma passion? L'écriture et la différence est le plus beau des sujets.