Tourette X 2

0
430

J’ai fini de boire mon premier café et les petites humaines sont debout. 6h30. La grande bougonne pour ne pas prendre sa douche et la petite bougonne pour ne pas aller à l’école, enroulée dans sa couverte de loup. Y’a même le chien qui chiale devant la porte et le chat devant son bol vide.

Un peu perdue, je zieute la lettre sur le comptoir…

« Maaammmaaaannnnn, mais ça ne me tente pas! »

« Mammmaaaannnn, mais c’est con se laver! À quoi ça sert de toute façon? Demain je serai encore sale! »

Une enveloppe blanche, ben ordinaire, avec le nom de ma plus jeune écrit en belles lettres moulées. Un gros CONFIDENTIEL tamponné sur le devant. J’avale une gorgée de café, donne à manger au chat, sort le chien et ordonne à la pré-ado un lavage immédiat sous peine de coupure du Wi-Fi.

Le chat se tait. La porte de la salle de bain claque sous un tonnerre de marmonnements peu délicats et le chien… Le chien est dehors!

Ma mini joue avec sa tartine de Nutella du bout des doigts. Ça a été une année difficile pour mon bébé… Ma petite cocotte toujours de bonne humeur, rieuse et facile a un peu perdu son sourire ces derniers mois… L’été avait donné un peu de lousse, mais je vois encore ce voile dans son regard avec la nouvelle rentrée et cette lettre qui me jauge de côté vient me le confirmer.

Je voyais les TICS. Je voyais l’anxiété et les phobies s’installer. Je voyais ses difficultés académiques. J’entrevoyais les possibles troubles d’apprentissage et de langage. Je voyais son mutisme qui déstabilise et inquiète tout le monde. Mais je ne m’attendais pas à tout ça. Je ne m’attendais pas à autant.

Pourtant, en gros, ce n’est rien de nouveau…

Une liste de diagnostics ce n’est jamais agréable à recevoir. Mais la première fois, on en avait besoin pour comprendre ce qui se passait sous notre toit. La deuxième, je pense qu’on était peut-être perdu quelque part sur la planète déni…

On a une grande Tourette… On aura aussi une petite Tourette. Comme on a une grande TDAH et une petite TDAH. Au fond, ça ne change rien à qui elle était avant-hier, mais on ne l’avait pas vu venir… Au fond, ce n’est pas tant le diagnostic de Tourette qui m’ébranle, mais le paquet qui vient avec. Parce qu’un TIC, c’est un TIC… Mais les peurs phobiques, l’anxiété dans le tapis, les difficultés d’apprentissage, l’hypersensibilité, les pensées obsessives… C’est un beau melting pot à gérer, pour elle et pour nous!

Quoi qu’il en soit, fidèles à elles-mêmes, elles ont fait ça chacune à leur façon. Pas question qu’elles prennent les mêmes rayons du soleil *… Non, faut bien élargir le champ de compétences des parents!

La porte de la salle de bain s’ouvre avec le nuage de vapeur et l’éclair qui en sort.

« Maaammmaaaannnn, j’ai plus de bas! »

Mini cocotte liche le Nutella sur ses doigts et me demande si elle peut manger le reste du pot à la cuillère.

« NON! »

La couverte de loup glisse de sa chaise, petite humaine en dessous et s’en va dans sa chambre en bougonnant que je suis vraiment plate. Pré-ado trouve ses bas et chiale qu’elle trouve plus sa charge…

C’est ce que je disais…

Une Tourette de plus, ça ne change pas le monde, sauf que…

J’attrape la lettre sur le comptoir et je la glisse dans l’agenda.

On fera ce qu’il faut et mes petites humaines seront toujours… mes petites humaines.

* Rayons du soleil du SGT

Crédit : Martine Landry, AQST
PARTAGER
Article précédentTon spectre à toi
Article suivantJ’ai besoin d’aide
TDA/H, maman, éducatrice à l'enfance et étudiante en soutien pédagogique à la petite enfance, je suis passionnée des petits humains et de la différence. Artiste à mes heures, membre du conseil exécutif de mon syndicat et bénévole pour Tourette Soutien de ma région, je jongle entre le SGT-TDAH-trouble anxieux-hypothèse HPI de ma grande de 11 ans, le TDA/H de ma 7 ans, leur tempérament respectif, mon travail d'éducatrice à l'enfance qui accueille aussi des enfants à besoins particuliers et la complexité de notre famille hors normes que j'adore! Je suis une passionnée qui a réussi à mettre son H au service de sa passion. Ancienne enfant qui s'est longtemps sentie différente, j'espère aujourd'hui transmettre une certitude à mes petites humaines : être unique en son genre et ne cadrer nulle part ne peut que nous faire ressortir! Je souhaite profondément qu'un jour elles voient leur différence comme une chance et non comme une adversité à dompter.