La magie des quatre saisons

0
84

Quelle chance tu as de fréquenter l’une des plus belles écoles du Québec!

Dès que le printemps se pointe le bout du nez, tu exprimes tes craintes en rouspétant et en t’opposant à la maison, tu as le cœur gros de quitter ton attachante routine et des êtres ultra significatifs qui composent une partie de ton univers. Moi aussi, j’ai toujours le cœur gros, je suis fière de toi, tu as fait une autre année scolaire! Hourra! Et au cours de la dernière année, tu as fait des pas de géant!

Aveu no 8 : juin fait croître ma foutue anxiété. L’été est synonyme de repos et de soleil pour le commun des mortels. Pas nécessairement pour nous, depuis quelques années, ce n’est pas notre saison favorite. Tes émotions à fleur de peau t’ont joué de vilains tours et tu n’as pas passé la saison des guimauves sur le feu avec nous. L’été 2017 s’annonce bien! J’ai le cœur débordant de gratitude et il faut que je parle de ton école!

L’École régionale des Quatre-Saisons, c’est…

Une école fréquentée par une cinquantaine de jeunes uniques, pas neurotypiques.

Des groupes définis par l’âge et les besoins de chacun, ici, le fameux moule n’existe pas.

Des projets ayant pour but de mettre des étincelles dans les yeux de chaque enfant et adolescent : musicothérapie, cuisine, robotique, menuiserie, École de cirque et j’en passe.

Des lieux physiques agréables, sécuritaires et aérés, une école bordée par de magnifiques érables qui nous font s’extasier l’automne venu.

Un endroit où travaillent des adultes vraiment exceptionnels! Je les appelle « anges terrestres » tellement ils sont formidables! Des gens de cœur! Ils cherchent des moyens pour que tu te sentes en sécurité et heureux, ils mettent en place un cadre rassurant et cohérent. Ils t’accompagnent pour t’amener toujours un peu plus loin, parce qu’ils croient en toi. Ils travaillent vraiment fort! De la direction aux éducateurs spécialisés, des enseignants aux psychologues, sans oublier la secrétaire et la responsable du service de garde, tous des gens disponibles à donner le meilleur d’eux-mêmes. Même ta chauffeuse de transport adapté est formidable! Chère Sylvie, tu es un ange sur notre route! On les remercie souvent, c’est important d’exprimer notre reconnaissance mon Alberto. Ah! Je vous entends, vous avez le goût de me dire que c’est utopique, hein? S’il y a des irritants et des frictions, nous n’en sommes pas témoins et Alberto n’en souffre aucunement.

Là où enfin, nous, les parents, nous nous sentons compris, où les intervenants travaillent de concert avec la pédopsychiatrie et les services de santé. Merci à l’inventeur des courriels, car la psychologue et la psychoéducatrice de ton école sont archi-disponibles à l’autre bout de la fibre optique. Ils nous écrivent à 17 h 08, voire un dimanche soir pour parler du plan de match de la prochaine semaine. Une chance qu’on les a! Ça, c’est bien plus qu’une école.

Et chaque enfant différent devrait avoir le privilège de fréquenter une école aux couleurs des quatre saisons.

PARTAGER
Article précédentJe suis prof
Article suivantL’école a laissé tomber notre fille cette année
Amoureuse des mots depuis plus de quatre décennies, mon parcours professionnel est teinté d'une grande soif d'apprendre, de démystifier, d’écrire et de dire. Tout d'abord sexologue, j'ai décidé de poursuivre ma formation pour vivre une deuxième passion : l'enseignement. Maintenant enseignante au secondaire en ÉCR et en éducation à la sexualité, je travaille dans une école en milieu défavorisé depuis presque 15 ans. J'ai la chance de côtoyer une équipe inspirante et dévouée auprès d’adolescents qui ont des besoins qui dépassent bien souvent l'académique. Il y a quelques années, j'ai fondé une petite entreprise spécialisée en réseaux sociaux et en rédaction avec une collègue et amie. Mon quotidien n'est pas routinier... ni très reposant! La nature m'a dotée d'une bonne dose d'énergie, tant mieux! Mon équilibre, je le trouve à la maison, où j'ai la chance d'aimer un mari et deux garçons. Nos deux grands colosses ont des besoins particuliers et ne sont pas "qu'un paquet de troubles". Mon plus grand souhait est que mes garçons puissent se réaliser, en sachant que leur unicité a une valeur inestimable. Aujourd’hui plus que jamais, je sais que ma formation académique et mes expériences professionnelles m'aident à être une meilleure maman. Toutefois, mes enfants me donnent bien des enseignements, ça me motive à être une meilleure prof auprès de tous ces enfants différents, maintenant intégrés dans les classes dites régulières. Et c'est en leur compagnie que je poursuis ma route, guidée par la volonté de démystifier et de donner une chance à tous!