Sauve-qui-peut

0
92

Selon le site Linternaute, Sauve-qui-peut signifie : « Panique généralisée, débandade, fuite désordonnée de plusieurs personnes ou animaux qui tentent de sen sortir comme ils peuvent. » 9-1-1, à l’aide, SOS! Quand on perd son souffle, mieux vaut prendre une pause. C’est drôle, parce que lorsque le médecin signe l’arrêt de travail, il écrit : « Trouble de l’adaptation, stress sur le plan familial. »  Les parents d’enfants différents sont pourtant les champions de l’adaptation! Nous avons 1001 trucs pour aider le coco à survivre au temps des Fêtes ou à tenter de rester zen durant une séance de magasinage de la sainte rentrée scolaire.

Me sauver de ma propre vie… Est-ce que je peux changer de vie? M’endormir, rencontrer une Marraine-fée qui m’aidera à trouver « The Yellow Brick Road »? Puis-je rencontrer le génie et faire trois vœux? Ça m’arrive encore de me dire, l’espace d’un instant : « Ce n’est pas possible, ce n’est pas ma vie. » De tous les plans que j’avais dessinés, aucun ne contenait le dessin complexe de ma petite famille, ni les détails de la machine humaine si sophistiquée qu’allait devenir notre Alberto. J’écris, je pense à eux et mon cœur se remplit, mes trois hommes, je les aime tellement!

Fuite désordonnée… La vie est bien faite malgré ses travers, la panique généralisée ne perdure pas plus que… quelques heures. Deuxième constat : même dans les moments les plus graves, seulement un de nous deux coule au fond du lac. Comme si l’univers conspirait à sauvegarder l’homéostasie entre les parents, le couple qui vit l’épreuve olympique d’avoir un enfant différent.

Sauve-qui-peut… Pour courir plus vite, être plus endurant, rester les deux pieds solidement sur Terre, il n’y a pas un million de recettes. En fait, il y en a une qui est digne de Ricardo : prendre soin de soi. Je sais, je sais, c’est cliché, on vous l’a dit cent fois, mais c’est tellement vrai!

Comme ils peuvent… L’équation « Petites granules + (Thérapie X Intervenants) X Suivis148 = Autoroute du bonheur familial » fut essentielle dans notre cas, mais… il manquait encore quelque chose. Une simple rencontre peut devenir déterminante, un livre, un film, il faut seulement avoir les bras bien ouverts et accepter les cadeaux tendus. Il y a quatre mois, j’ai eu la chance de faire réanimée ma pile intérieure par Isabelle Fontaine, conférencière, lors de la journée « Pour le bonheur du monde » de Christine Michaud. Depuis au moins trois ans, je me répétais : « Si je pouvais donc recevoir des électrochocs, une décharge qui me ferait changer de trajectoire, au lieu de toujours broyer du noir. » Les livres inspirants et les multiples échanges avec mes sœurs spirituelles, ça faisait un bien énorme, cependant, il manquait le « Grand déclic ». Et c’est Isabelle Fontaine qui l’a suscité chez moi! Elle m’a permis de renouer avec mon énergie vitale et au simple désir de bouger et de bien manger, le truc qu’on appelle « le courage », grâce au pouvoir de la musique et à son approche « notre cerveau est une pharmacie ».

C’est urgent… Dessinez, méditez, marchez, peu importe, mais posez une action POUR VOUS. Depuis près de trois mois, j’additionne les kilomètres sur mon compteur, la course et la marche sont une drogue puissante. On le sait, on l’entend quasi-quotidiennement : l’activité physique, c’est primordiale, bla-bla-bla. Lorsque vous avez votre journée dans le corps et que vous ajoutez à cela une soirée pas reposante, prenez votre courage à deux mains, enfilez vos espadrilles et allez dehors. C’-E-S-T-M-A-G-I-Q-U-E! Même s’il est 21h, même s’il vous reste deux brassées à faire, même s’il pleut et que demain, vous avez une journée rocambolesque. Courir, c’est fuir me direz-vous. Peut-être, mais autant ma vie me semblait pesante au début de 2017, autant cela me permet de délester un grand poids (au sens large et figuré!). Je ne suis pas assez convaincante? Prenez quelques minutes et visionnez quelques capsules de Cours Toutoune. Elle vous dit comment déjouer toutes les mauvaises excuses pour ne pas bouger. Parole d’une femme qui n’a pas l’élan naturel très sportif! C’est promis, vous aurez plus d’énergie! Il y a des bonnes et des mauvaises journées, on accepte, on s’adapte, on se pardonne et on continue. En faisant le bilan, vous verrez, le réservoir d’énergie sera mieux rempli.

D’autres mamans l’ont si bien écrit : pour continuer d’être là pour notre enfant différent, tous nos enfants, il faut prendre soin de soi, réserver une petite case pour se retrouver. La meilleure image est celle d’un mécanisme qu’on doit remonter à la manivelle, les premiers tours sont les plus difficiles à faire. Une fois démarré, ce mouvement en entraînera d’autres. Peut-être l’amoureux-coéquipier décidera de s’occuper de sa santé. Et fort possiblement que le coco acceptera de manger des fèves de soya au sel de mer en collation au lieu d’une poignée de croustilles, et qu’il sera bien heureux d’aller voir sa kinésiologue pour faire comme son grand frère qui s’entraîne déjà depuis de nombreuses années.

Vous avez deviné, c’est ce qui est en train de se passer dans notre maisonnée.

N.B. Je n’ai reçu aucune pression de la part des personnes citées ci-dessus, le but premier n’étant pas de leur faire de la publicité. Je tenais simplement à vous partager mes coups de cœur et mes porte-bonheur!

PARTAGER
Article précédentLes chiens ne font pas des chats
Article suivantUn mot pour une nouvelle vie
Amoureuse des mots depuis plus de quatre décennies, mon parcours professionnel est teinté d'une grande soif d'apprendre, de démystifier, d’écrire et de dire. Tout d'abord sexologue, j'ai décidé de poursuivre ma formation pour vivre une deuxième passion : l'enseignement. Maintenant enseignante au secondaire en ÉCR et en éducation à la sexualité, je travaille dans une école en milieu défavorisé depuis presque 15 ans. J'ai la chance de côtoyer une équipe inspirante et dévouée auprès d’adolescents qui ont des besoins qui dépassent bien souvent l'académique. Il y a quelques années, j'ai fondé une petite entreprise spécialisée en réseaux sociaux et en rédaction avec une collègue et amie. Mon quotidien n'est pas routinier... ni très reposant! La nature m'a dotée d'une bonne dose d'énergie, tant mieux! Mon équilibre, je le trouve à la maison, où j'ai la chance d'aimer un mari et deux garçons. Nos deux grands colosses ont des besoins particuliers et ne sont pas "qu'un paquet de troubles". Mon plus grand souhait est que mes garçons puissent se réaliser, en sachant que leur unicité a une valeur inestimable. Aujourd’hui plus que jamais, je sais que ma formation académique et mes expériences professionnelles m'aident à être une meilleure maman. Toutefois, mes enfants me donnent bien des enseignements, ça me motive à être une meilleure prof auprès de tous ces enfants différents, maintenant intégrés dans les classes dites régulières. Et c'est en leur compagnie que je poursuis ma route, guidée par la volonté de démystifier et de donner une chance à tous!