La bêtise des gens

0
1305

Aujourd’hui, Jules va à l’école. Je ne travaille pas, mais il ne le sait pas, je lui fais la surprise d’aller le chercher à la sortie de l’école. Je vois alors une maman qui emmène presque toute sa classe pour une fête d’anniversaire.

Jules regarde tous ses copains partir, il demande à la maman : « Et moi ? ». Elle se retourne et lui dit : « tu n’es pas invité! ». Je vois Jules s’effondrer, je lui prends la main et j’essaie de le consoler. En vain. C’est horrible ce que certaines personnes peuvent faire. J’explique à Jules que la bêtise des gens ne mérite pas que l’on y prête attention et qu’elle se retournera contre eux. La maman me lance un regard méchant, je lui dis de bien profiter de l’anniversaire de son fils.

Même si j’ai la boule au ventre et une furieuse envie de lui dire ma façon de penser avec autre chose que des paroles, je reste polie et digne pour mon fils. Cela ne sert à rien de se rabaisser à la petitesse d’une personne qui est ignorante, qui ne sait pas à quel point différence est synonyme de richesse.

Je prends Jules dans mes bras, il pleure ne comprenant pas pourquoi lui n’a pas le droit d’aller à l’anniversaire de son copain comme tous les autres. Il a pleuré, inconsolable, pendant une heure. C’est horrible de se sentir si impuissante face à ces gens, face aux pleurs de son enfant. Comment expliquer sa différence à un enfant de 5 ans?

Je voudrais pouvoir secouer ces gens qui ne comprennent pas que la différence n’est pas contagieuse, mais enrichissante. La peur de la différence est un cancer de notre société qui gangrène son développement et son épanouissement. C’est une injustice qui restera pour nous, parents d’enfants différents, insurmontable devant la détresse qu’elle suscite chez nos enfants.

PARTAGER
Article précédentSeule et abandonnée
Article suivantSPM et constance
Je suis la maman de trois garçons de 1, 6 et 11 ans, trois rayons de soleil aussi différents les uns que les autres, mais qui éclairent nos vies tous les jours. Le plus jeune de mes trois garçons a une trisomie 21 parfaite avec un vrai chromosome en plus, bien complet sans déformation, une vraie réussite. Mon second garçon a eu un tout petit diagnostic de TSA à ses 18 mois. Mais vraiment tout petit le TSA, tout léger, et tout ce qui est petit est mignon. Et mon aîné, pour montrer la voie à ses frères, voit certaines choses de la vie en nuances de gris, surtout pour le rouge et le vert. J’ai travaillé en crèche pendant 10 ans, avec des enfants tous plus ou moins différents, parce qu’à la base chaque enfant est unique et puis parce que j’ai côtoyé des enfants autistes, des enfants trisomiques, des paraplégiques, des myopathes… J’ai aussi été animatrice en centre de loisirs puis directrice. Aujourd’hui, afin de sociabiliser mes petits bouts, je suis assistante maternelle en garde de 3 petits. J’essaie de concilier ma vie de mère et de femme, entre le travail, la maison, les visites chez les spécialistes et autre orthophoniste, psychologue, psychomot…