Une soirée où tout part en vrille…

0
217

Hier, c’était la pire soirée depuis longtemps. Tout est parti en vrille. Peu importe ce que je disais ou ce que je faisais, tu t’en foutais complètement. Tu m’as toi-même dit que tu ne sais pas pourquoi tu agis comme ça chez moi. Et ce n’est pas faute d’avoir tout essayé. J’ai beau mettre en place tous les moyens, tu finis par t’y faire et tu recommences à ne pas écouter. Pourtant, tu es capable quand on se retrouve seuls, toi et moi. Mais tes sœurs, elles seront toujours là…

Même si tu as passé presqu’un an en centre, ton retour imminent à la maison semble envenimer les choses. Tu me verbalises que tu n’y parviendras pas. Tu m’as même dit de ne pas t’accompagner pour visiter ta nouvelle école, de peur de ne pas être capable d’écouter. Tu sabotes avant même d’avoir essayé. Comme si ma seule présence empirait ton comportement. Devras-tu partir vivre à temps plein chez ton père pour y arriver? Tu es déjà habitué à me voir une fin de semaine sur deux, alors pour toi, ça ne changera rien. Si c’est pour le mieux, mon cœur de mère devra peut-être accepter cette éventualité…

Car on a enfin trouvé une école pour toi. Même si c’est loin, même si ce n’est pas mon premier choix, je suis certaine que tu y seras à ta place, que tu t’y adapteras. Quand tu crées un bon lien avec les gens autour de toi, tu y parviens. Quand tu es bien accompagné, tu réussis à t’intégrer. Et cette école semble avoir les moyens pour y arriver.

Aujourd’hui, tu as voulu te rattraper, tu savais que j’allais te ramener là-bas. Tu m’as fait ton plaidoyer, tu as pleuré, tu as argumenté, mais je n’ai pas résisté et tu t’es résilié. C’est l’entente et nous devons la respecter. Quand ça ne va pas, tu dois y retourner. Même si ça m’arrache le cœur à chaque fois…

PARTAGER
Article précédentEntre deux chaises
Article suivantMa confession
Enseignante en adaptation scolaire, spécialisée auprès de la clientèle vivant avec un trouble du spectre de l’autisme (TSA), je côtoie la différence au quotidien depuis plus de 20 ans. Mère monoparentale de 3 magnifiques enfants, un garçon et deux filles, le hasard (ou le destin) aura voulu que fiston naisse avec un trouble envahissant du développement non-spécifié (ancienne appellation pour le TSA). Un trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité (TDAH), beaucoup d'opposition, d'anxiété et d'impulsivité se sont également manifestés chez lui au fil des années. Suite à un parcours et à une scolarisation difficiles, de récentes évaluations ont été poussées plus loin, dont un test génétique, où il apparaît que fiston est porteur du syndrome XXYY, en plus de deux nouveaux diagnostics de SGT et de dysphasie. En mai 2013, j'ai créé la page Facebook Aide à domicile afin de trouver un accompagnateur pour fiston lors de la période estivale. La page changera plus tard de vocation, pour devenir Enfants différents besoins différents qui se veut davantage un réseau de recherche et de partage d’informations pour les parents, intervenants et toutes personnes concernées par la différence de nos enfants. Ce site Web est donc l’aboutissement de ma page et a pour objectif de sensibiliser le plus grand nombre de gens possible face à la différence sous toutes ses formes.