Mets tes chaussures

0
481

« Mets tes chaussures… »

« Arrête de danser et mets tes chaussures… »

« Assieds-toi et prends tes baskets. »

« Si, les baskets sont des chaussures. »

« Si, c’est le bon pied. Pourquoi tu changes de pied??? »

« Je ne sais pas si les cacahuètes tombent de leur arbre, METS TES CHAUSSURES!!!! »

« NON, je ne crie pas, c’est toi qui m’énerve. ARRÊTE DE CRIER… POURQUOI TU PLEURES? JE TE DEMANDE JUSTE DE METTRE TES CHAUSSURES BON SANG!!! »

Toute la journée, tu m’as usée ainsi.

Pour le petit déjeuner, te brosser les dents, t’habiller, manger, ton manteau, tes gants, le bus, ton cartable, le repas du soir, ranger tes jouets, mettre ton pyjama.. Absolument tout te met en colère…

Tu es en colère contre moi et comme tu ne sais pas me le dire, tu me le montres. Dans chacun de tes gestes, de tes mots et de tes regards… Pourquoi tu m’obliges à aller voir cette psy que je connais pas?

Tu me le fais payer… au centuple.

Et maman n’en peut plus… Alors elle craque et elle hurle aussi… Et tu hurles encore plus fort… Et tu pleures et tu dis des choses pour me blesser. Et je dis des choses pour te calmer…

Je t’isole dans ta chambre, tu me détestes, je me déteste.

Et c’est un combat de catch qui commence où l’on ressort tous les deux épuisés…

Tu as fini de pleurer. Tu t’en veux. Tu ne sais pas comment faire.

J’ai fini de crier. Je m’en veux. Je ne sais plus comment faire…

On est vaincu… Tu ne m’aimes plus? Chacun le pense… Mais on se retrouve… Un câlin pour se remplir… Car on est vidé… Mais on a besoin de s’aimer…

Est-ce qu’on trouvera de quoi nous aider??

La peur de nous détruire est là… Pourquoi c’est si compliqué pour nous d’être ensemble…

PARTAGER
Article précédentQuand le handicap est invisible
Article suivantVolcan incontrôlable
Professeure dans une école au public difficile, Liza pensait avoir tout vu de la différence jusqu'à ce qu'elle devienne maman d'un petit garçon extraordinaire qui a chamboulé ses convictions autant que son cœur. Les premières années furent marquées par la culpabilisation médicale et les nuits sans sommeil à tenter de comprendre un bébé qui ne voulait pas en être un et ne suivait pas l'évolution classique d'un enfant : entre les crises de colère et d'angoisse , les dinosaures et l'espace, il y avait de quoi se sentir perdue. Il a fallu entamer la longue marche des diagnostics mais Aspiboy est un filou qui ne rentre dans aucune case. Même dans sa différence, il est différent. Il a toutefois séduit par son humour et sa vivacité de nombreux internautes qui suivaient Liza devenue Maman Aspie pour la sphère Facebook et qui gère aussi le groupe de soutien Croco Mum pour les mamans différentes car ensemble, on est plus fortes.