Comme une boite à surprise

0
290

Je dois dire que presque toutes les semaines, mon fils arrive à me surprendre. Soit par une parole ou une action qu’il fait. Mon Vincent est une boite à surprise. Il peut à un moment faire une crise monstre pour quelque chose et le moment d’après, me serrer dans ses bras en me disant qu’il m’aime. Sa persévérance m’impressionne à tous les jours. Il peut passer des jours à se pratiquer au saut à la corde pour son cours d’éducation physique et il ne va jamais lâcher prise tant et aussi longtemps qu’il ne réussira pas son défi. Il finit presque toujours à le réussir! À l’école, il ne se plaint jamais de faire de la récupération. Il ne se plaint jamais non plus de faire des travaux de plus pour mieux comprendre une notion avec son éducatrice spécialisée. L’été dernier, il travaillait deux heures par semaine avec son ergothérapeute à la maison et elle n’avait jamais vu un enfant aussi enthousiaste à faire de la thérapie. C’est un battant mon Vincent, malgré toutes ses difficultés, il ne lâche jamais et se décourage très rarement. C’est un exemple pour moi, il m’apprend à repousser mes limites.

Vincent a fait quelque chose cette semaine qui m’a encore surprise. Il a dénoncé une situation où un enfant vivait de l’intimidation dans la cour d’école. J’étais tellement surprise que mon garçon ait décodé un signe d’intimidation, lui qui a parfois des difficultés à décoder les autres… Non seulement il a compris le désarroi de l’ami, mais en plus, il a eu le courage d’en parler! J’étais émue, touchée et fière de lui. Je vais vous dire honnêtement, j’ai toujours eu peur que ça soit lui la victime. Qu’on rit de lui parce que des fois il semble bizarre, qu’on le taquine. J’ai eu peur qu’on se moque de lui et qu’il ne le réalise pas vraiment. J’ai encore peur de ça. Mais aujourd’hui,  j’ai regardé mon fils et j’ai réalisé qu’il avait des capacités que je ne soupçonnais même pas. Parfois, le diagnostic nous fait appréhender plusieurs situations et là, comme une boite à surprise, notre enfant nous donne une leçon de vie.

Merci mon grand de continuer à me surprendre.

 

PARTAGER
Article précédentCette culpabilité qui me ronge
Article suivantVoir le monde à travers les yeux de mon fils
Éducatrice en petite enfance depuis maintenant 14 ans, Jessie est passionnée de son travail. Elle est maman de deux garçons de 7 ans et 9 ans. Son plus jeune garçon a une dyspraxie verbale et un trouble d’acquisition de la coordination motrice. Son grand garçon a un diagnostic de TSA. Elle s’inspire de son quotidien pour écrire ses textes et ça l’aide à faire le point sur différentes facettes de sa vie. Jessie est une personne pleine d’énergie, toujours prête à aider son prochain et qui est impliquée dans la vie scolaire de ses enfants. Elle préside le comité EHDAA depuis maintenant deux ans à la commission scolaire des Trois-Lacs car la cause des élèves HDAA lui tient à cœur. Elle adore faire du bénévolat! La tête toujours pleine de projets qui sont parfois inusités, elle est une fille d’action. Ses enfants sont au centre de sa vie et c’est avec humour et autodérision qu'elle arrive, avec l’aide de son conjoint, à traverser les petites et parfois les grosses tempêtes de la vie de parents d’enfants différents.