Une autiste dans la classe

0
619

Voici le texte d’une maman neurotypique, Nancy, qui voit d’un œil extérieur l’autisme d’une camarade de classe de son garçon.

Cette année, mon grand garçon de 2e année a côtoyé, dans sa classe, une élève ayant des besoins particuliers. Nous avions eu la puce à l’oreille quand, dans une rencontre de parents en groupe, nous avions été mis au courant qu’une éducatrice spécialisée serait en classe quelques heures par semaine pour une élève, mais sans avoir plus d’informations… Personne n’a posé de questions, moi non plus…

Un soir, fiston arrive de l’école et à la traditionnelle question « Comment a été ta journée? », il me répond qu’il a manqué son cours d’anglais parce qu’une amie dans la classe a fait une grosse crise. Ils ont dû passer la période à la bibliothèque pour que l’amie en question se calme et range les choses qu’elle avait déplacées pendant sa colère. Colère qui avait été amorcée par un ami qui avait eu la mauvaise idée de prendre sa place en classe…

Sur le coup, ma réaction a été de me demander pourquoi pénaliser une vingtaine d’enfants de leur précieux cours d’anglais alors qu’il fallait seulement retirer l’élève problématique en question de la classe? Et j’ai dit à mon garçon de me prévenir si ça se reproduisait, au nom de son bon cheminement scolaire À LUI, mais j’ai senti qu’il se sentait comme s’il avait trahi un secret… qu’il ne fallait pas trop en parler…

WOW, j’ai eu à ce moment là une réaction égoïste sous prétexte qu’on veut le meilleur pour son enfant. Je comprends que c’est probablement pour protéger l’intégrité de ces enfants que certaines écoles agissent ainsi, mais je crois que de maintenir les autres parents dans l’ignorance ne contribue pas à faire accepter et comprendre les différences. Encore moins de pouvoir les expliquer à nos enfants… Combien de parents ont réagi comme moi ce soir-là dans leur chaumière? Peut-être même que certains ont crié à l’injustice contre ces écoles remplies d’enfants « à problèmes » qui nuisent au bon fonctionnement et à l’épanouissement de LEUR progéniture? Quelle tristesse quand on y pense…

Maintenant, cette petite fille qui est autiste, terminera son année scolaire dans une école spécialisée, car une place s’est libérée.

Je souhaite tellement à cette enfant et sa famille tout le soutien dont ils ont besoin. Et je nous souhaite à nous, parents chanceux, d’accepter les différences en allant chercher l’information si elle ne vient pas d’elle-même. Avoir un élève différent dans sa classe ne devrait pas être un sujet tabou.

Félicitations à la Fédération québécoise de l’autisme qui offre de belles affiches pour nous informer et à tous ceux qui se sont donnés la mission de nous éduquer sur ce sujet. Bien heureuse de voir que vous avez plusieurs tribunes pour en parler!

Nancy

À lire aussi : Hommage à toi, parents aux mille défis

PARTAGER
Article précédentRépit Pause d’Amour
Article suivantLa différence, un tabou?
Vous êtes le parent d'un enfant différent? Vous travaillez auprès d'une clientèle à besoins particuliers? Vous vivez vous-même avec une différence? Vous aimez écrire et souhaiteriez partager votre expérience pour sensibiliser les gens? Faites partie de l'équipe des Collabos! Cliquez sur l'onglet À propos pour nous envoyer votre texte.