Des vacances magiques

0
96

En France, les vacances de Pâques se terminent et pour la première fois, j’ai une énorme boule d’amertume dans la gorge.

Habituellement, les périodes de vacances sont très compliquées car l’école, mais aussi la crèche et toute la prise en charge s’arrêtent et c’est difficile pour un loulou extraordinaire dont le quotidien est ritualisé.

Certes, il doit se reposer, mais ses habitudes changent, il perd tous ses repères et tout ceci, habituellement, le perturbe grandement.

Mais, pas cette fois-ci… Lors de ces dernières vacances, mon p’tit loulou a été très agréable, calme, faisant de bonnes nuits.

Je dirais presque que l’autisme semblait lui aussi avoir pris des vacances, tellement ces dernières ont été reposantes pour tous.

C’est une métaphore bien entendu, mais à l’instar des précédentes, c’était le jour et la nuit. Il faut dire que la mise en place d’un calendrier visuel, depuis la rentrée, est d’une grande aide, tout comme Dame Nature qui a été plus que clémente en nous inondant de soleil.

Durant ses vacances, mon p’tit loulou a découvert les joies de la fête foraine, qu’il refusait jusqu’à présent, trop de bruit, trop de lumière, trop de monde… Il se contentait de déguster des churros.

Mais là, il a voulu tout tester, jusqu’aux auto-tamponneuses et le saut à l’élastique, plus rien ne l’arrêtait, hormis le porte-monnaie de maman!!!

Il y a réellement pris du plaisir, qu’il a d’ailleurs partagé avec ses frères et sœurs, qui ont aussi noté un net changement.

Auparavant, pour eux, les vacances étaient synonyme de cris à longueur de journée, de coups, de morsures, mais là, même si c’est tout de même arrivé que p’tit loulou ait la main leste, ça n’avait rien de comparable.

Il les a invités à jouer, chose qu’il faisait déjà, mais la grande différence, c’est qu’ils ont pu imposer leurs règles (merci l’école).

Il a partagé tous les repas avec enthousiasme, s’est couché bien plus tard que d’habitude, sans être désagréable durant les soirées, qu’il partageait régulièrement avec ses frères devant Minecraft et en faisant la grasse matinée.

Les jours de pluie, il nous a même prêté la télé, tandis qu’il regardait sa tablette.

En résumé, un pur bonheur même si, bien évidemment, il m’a beaucoup plus sollicitée, ayant du mal à me partager. Ceci dit, j’ai aussi eu droit à beaucoup plus de câlins, de bisous et de nuits complètes, sans qu’il ne se réveille!

Alors oui, comme diraient mes enfants : « Je ne veux pas retourner à l’école! » Vivement cet été!

PARTAGER
Article précédentMois de la sensibilisation au SGT
Article suivantL’activité que ton enfant ne fera pas
Maman de six enfants dont le petit dernier est TSA. Fondatrice et présidente de l'association "Autismopolis, le monde de Melvinn et ses amis", partenaire de l'association "Bouger pour l'autisme", dont je suis la coordonnatrice de l'antenne 71. Je sensibilise aussi à l'autisme via les réseaux sociaux (Facebook, Instagram et Twitter) Je suis aussi blogeuse et youtubeuse à mes heures perdues.