Un jour à la fois…

0
254

Voilà maintenant une semaine que tu es parti, enfin cinq jours plus exactement, depuis lundi. Pourtant, j’y suis habituée avec la garde partagée, mais je trouve ça dur, très dur, particulièrement aujourd’hui. C’était ma semaine et tu n’étais pas là… C’était ma semaine et je n’étais pas auprès de toi…

Tes sœurs non plus ne l’ont pas trouvé facile, malgré vos querelles d’enfants, tu leur manques énormément. Elles me l’ont signifié plus d’une fois, la larme à l’œil, qu’elles s’ennuyaient de toi. Elles se demandent comment tu vas, ce que tu fais de ton temps là-bas. Elles craignent que tu trouves ça trop long avant de pouvoir revenir à la maison. Elles ont hâte de pouvoir te revoir et te serrer dans leurs bras.

Les deux premiers soirs, tu m’as téléphoné. Ça semblait relativement bien aller. Puis, je n’ai plus eu de tes nouvelles du reste de la semaine. Est-ce parce que tu avais de la peine?

Comment ça se passe pour toi là-bas? Comment te sens-tu? J’ai tant de difficultés à t’imaginer aussi longtemps, loin de moi. Que fais-tu de tes journées, de tes soirées? As-tu droit à des moments de liberté? T’es-tu fait de nouveaux amis? Les intervenants sont-ils gentils?

Tant de questions qui me trottent dans la tête, tant de scénarios que je n’ose m’imaginer. J’espère juste que tu apprends à te contrôler, à gérer tes comportements et ton anxiété. Que tout ceci ne sera pas vain. Que tu grandiras dans tout ça. Je me sens tellement coupable de te savoir là-bas… Un jour à la fois…

Dimanche, je viendrai te chercher pour une sortie. Pour qu’on puisse profiter tous ensemble du moment présent, tes sœurs, toi et moi. Sans se soucier d’hier ou de demain, à simplement penser à aujourd’hui. Puis, nous reprendrons notre chemin, chacun de notre côté. Jusqu’à la prochaine fois, un jour à la fois…

PARTAGER
Article précédentLa différence, un cadeau?!
Article suivantL’espérance
Enseignante en adaptation scolaire, spécialisée auprès de la clientèle vivant avec un trouble du spectre de l’autisme (TSA), je côtoie la différence au quotidien depuis plus de 20 ans. Mère monoparentale de 3 magnifiques enfants, un garçon et deux filles, le hasard (ou le destin) aura voulu que fiston naisse avec un trouble envahissant du développement non-spécifié (ancienne appellation pour le TSA). Un trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité (TDAH), beaucoup d'opposition, d'anxiété et d'impulsivité se sont également manifestés chez lui au fil des années. Suite à un parcours et à une scolarisation difficiles, de récentes évaluations ont été poussées plus loin, dont un test génétique, où il apparaît que fiston est porteur du syndrome XXYY, en plus de deux nouveaux diagnostics de SGT et de dysphasie. En mai 2013, j'ai créé la page Facebook Aide à domicile afin de trouver un accompagnateur pour fiston lors de la période estivale. La page changera plus tard de vocation, pour devenir Enfants différents besoins différents qui se veut davantage un réseau de recherche et de partage d’informations pour les parents, intervenants et toutes personnes concernées par la différence de nos enfants. Ce site Web est donc l’aboutissement de ma page et a pour objectif de sensibiliser le plus grand nombre de gens possible face à la différence sous toutes ses formes.