Une sœur de cœur

0
59

*** Spécial Fête des Mères – France ***

Quand j’ai débarqué dans le monde de l’autisme, j’étais totalement perdue…

Je ne comprenais pas leur langage, ni les abréviations et comme beaucoup, cette différence se résumait au claquage d’oreilles, au regard dans le vide, au balancement et aux crises.

Quelle ne fut pas ma surprise de découvrir que l’autisme ne se résumait pas à ça, mais au contraire à une multitude de troubles!!! Eh oui, chaque autiste a son autisme, il est donc impossible d’établir un profil type. Certes, il y a la triade autistique, mais là encore, ce n’est pas aussi simple… Bref, un vaste monde s’ouvrait à moi, m’effrayant encore plus.

J’avais cette peur de ne pas réussir à comprendre et à aider mon fils. J’ai alors créé un groupe sur Facebook et j’y ai invité plein d’inconnues liées à l’autisme. À cette époque, en avril, c’était facile, les photos de profil étaient en bleu.

Toutes ont répondu présentes, sauf une, pourtant administratrice d’un groupe de soutien, qui m’a envoyée paitre!!!

Toutes étaient bienveillantes à mon égard, mais l’une d’entre elles s’est démarquée, Isabelle.

Cette maman, est devenue mon mentor, mon exemple, mon épaule. Elle, toujours si prévenante, si réceptive, si attentionnée, est vraiment quelqu’un d’exceptionnel!!!

Isabelle est maman d’un petit Teo, mon chouchou du net au sourire ravageur. Mais Teo est très malade… Teo est condamné… Et pourtant, sa maman se donne à fond pour les autres. Elle a créé une association, Enfants Handicapés le Droit d’Apprendre et a réalisé son grand projet, celui d’ouvrir des ateliers récréatifs Montessori pour les enfants différents.

Isabelle, qui a aussi un de ses aînés touché par un handicap, assume seule ce quotidien si lourd et si incertain. Certes, un autre de ses aînés lui prête main forte, mais vraiment, j’éprouve une profonde admiration pour elle.

Elle m’a guidée comme personne, a toujours trouvé les mots quand mon moral était en berne, même si je culpabilisais de me plaindre auprès d’elle, elle m’a encouragée dans toutes mes démarches, m’a soutenue et conseillée dans les moments difficiles… Grâce à elle, j’ai réussi à me surpasser, à déplacer des montagnes, j’ai commencé à concrétiser mes rêves en suivant son exemple, en me disant que si elle n’avait pas baissé les bras, je ne le devais pas non plus, je n’en avais pas le droit!

Alors, autres amies virtuelles, ne m’en voulez pas pour cet éloge, car vous êtes toutes formidables, mais en Isabelle, j’ai vraiment trouvé une sœur de cœur.

Merci pour tout!!!

Céline

PARTAGER
Article précédentLe sport que mon enfant ne fera pas
Article suivantMoi, ma maman
Maman de six enfants dont le petit dernier est TSA. Fondatrice et présidente de l'association "Autismopolis, le monde de Melvinn et ses amis", partenaire de l'association "Bouger pour l'autisme", dont je suis la coordonnatrice de l'antenne 71. Je sensibilise aussi à l'autisme via les réseaux sociaux (Facebook, Instagram et Twitter) Je suis aussi blogeuse et youtubeuse à mes heures perdues.