Quand la pomme ne tombe pas si loin de l’arbre

0
353

Je ne sais pas si c’est le fait de côtoyer l’autisme au quotidien qui déteint sur moi ou si je suis simplement de plus en plus consciente de mes comportements, mais j’ai l’impression que plus je vieillis, plus je développe des traits autistes. Et plus j’y repense, plus je réalise que ces traits sont partie intégrante de ma vie…

J’ai toujours eu des comportements différents. Je n’aime ni les surprises ni les changements. Je dois savoir à l’avance à ce qui m’attend.  Malgré ma grande capacité d’adaptation, je n’aime pas les imprévus ni les revirements de situation.

Je suis une personne très timide. Avec mon air sérieux, je peux même paraître bête aux yeux des gens. Je dois penser à sourire, ça ne me vient pas naturellement. Même si j’ai toujours eu un bon cercle d’ami(e)s, je ne suis pas la personne la plus sociable à priori. Lorsqu’on me demande comment ça va, je ne réponds pas spontanément « bien et toi? » Tout comme je ne suis pas celle qui va saluer les gens en les croisant. Ce qui se traduit habituellement par un mince sourire suivi d’un bref hochement de tête.

Pourtant, je n’ai pas la langue dans ma poche! Je n’ai aucun filtre et je ne suis pas reconnue pour mon sens du tact! Avec moi, vous saurez la vérité toute crue! Je ne tolère pas l’hypocrisie et le mensonge me pue au nez. Mes plus belles qualités sont ma franchise et mon honnêteté. Lorsque j’ai de quoi en tête ou une demande à faire, j’en oublie les règles de courtoisie. Il m’arrive de m’incruster involontairement dans une conversation ou encore de couper la parole sans demander pardon.

Hypersensible au bruit et au toucher, j’ai besoin de ma bulle et de mon espace pour fonctionner. Un simple effleurement peut me paraître très agressant. Hypocondriaque de nature, je peux répéter plusieurs fois par heure que je ressens de la douleur. Si par malheur, j’ai mal à la tête une journée, soyez assurés que vous en serez informés! Victime d’anxiété, tout est toujours prétexte à stresser! Je m’imagine souvent le pire scénario plutôt que de focaliser sur le plus beau. Certains me trouvent pessimiste, alors que je me considère simplement réaliste.

Et vous, la différence de vos enfants déteint-elle sur vos comportements? La pomme n’est peut-être pas tombée si loin de l’arbre finalement!

PARTAGER
Article précédentUn site Web de sensibilisation à la différence
Article suivantAvoir un autre enfant malgré la différence
Enseignante en adaptation scolaire, spécialisée auprès de la clientèle vivant avec un trouble du spectre de l’autisme (TSA), je côtoie la différence au quotidien depuis plus de 20 ans. Mère monoparentale de 3 magnifiques enfants, un garçon et deux filles, le hasard (ou le destin) aura voulu que fiston naisse avec un trouble envahissant du développement non-spécifié (ancienne appellation pour le TSA). Un trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité (TDAH), beaucoup d'opposition, d'anxiété et d'impulsivité se sont également manifestés chez lui au fil des années. Suite à un parcours et à une scolarisation difficiles, de récentes évaluations ont été poussées plus loin, dont un test génétique, où il apparaît que fiston est porteur du syndrome XXYY, en plus de deux nouveaux diagnostics de SGT et de dysphasie. En mai 2013, j'ai créé la page Facebook Aide à domicile afin de trouver un accompagnateur pour fiston lors de la période estivale. La page changera plus tard de vocation, pour devenir Enfants différents besoins différents qui se veut davantage un réseau de recherche et de partage d’informations pour les parents, intervenants et toutes personnes concernées par la différence de nos enfants. Ce site Web est donc l’aboutissement de ma page et a pour objectif de sensibiliser le plus grand nombre de gens possible face à la différence sous toutes ses formes.