Le pouvoir de changer les choses

0
101

Une maman me demandait cette semaine, si nous avions seulement utilisé les Arts Martiaux pour aider Philippe dans son développement, pour en arriver au point où il en est aujourd’hui.

J’ai appris à faire bien attention avant de répondre à ce genre de question. Je me rappelle ce monsieur multi-millionnaire qui m’avait offert son aide en échange de coatcher sa nouvelle petite amie qui avait justement un garçon autiste.

Je me suis rendu compte bien rapidement que ma perception de la vie était très différente de la sienne et tout ce que j’ai réussi à faire, c’est de l’effrayer. Elle n’a jamais voulu me reparler par la suite et a ignoré mes courriels et appels téléphoniques. Pourtant, ce que j’avais partagé avec elle, je l’avais acquis en faisant de la recherche et beaucoup de mes outils étaient supportés par des recherches scientifiques. J’aimerais ajouter que la femme m’avait confié que son ex-mari battait leur garçon. Il y avait donc beaucoup de chemin à faire dans leur cas, selon mes perceptions à moi, alors qu’eux, pensaient que c’était la bonne façon à faire. Nos croyances étaient vraiment très loin d’être au diapason l’un de l’autre.

Ce que je vous partage aujourd’hui, c’est que lorsque l’être humain a touché, mais vraiment touché le fond du baril, c’est à ce moment qu’il est prêt à abandonner ses vieilles croyances, ses vieilles perceptions et à s’ouvrir à de nouvelles idées. Vous vous apercevez que vous n’aviez pas nécessairement raison et vous êtes prêt à l’admettre. Vous prenez alors ce que j’appelle la responsabilité de vos actions; les autres ne sont plus les gros méchants responsables de vos malheurs. Lorsque vous prenez la responsabilité de tout ce qui vous arrive, vous conservez un certain pouvoir d’améliorer les choses dans votre vie. Pensez-y bien : si les autres sont responsables, vous n’avez aucun pouvoir de changer les choses, vous êtes une victime, ce genre de situation s’appelle la victimisation. C’est pourquoi la rancune peut nous faire très mal à long terme.

En sciences, ce qui était considéré comme complètement fou 50 ans passées, est aujourd’hui une réalité bien palpable. Nous n’avons qu’à penser aux cellulaires pour le voir.

Faites des recherches et essayez de comprendre comment votre cerveau fonctionne, comment vous arrivez à voir et vos yeux ne sont pas seuls dans l’équation, croyez-moi.

Aujourd’hui aussi, des expériences scientifiques démontrent en physique quantique, et ce depuis plus de 60 ans, que nous influençons notre réalité par nos perceptions et nos croyances. Pour ma part, je partage avec vous que je fais de la méditation et beaucoup d’Ho’oponopono pour demeurer Zen.

La science nous dit que nous avons des milliers de pensées par jour dans notre tête. Une grande partie peut être négative et ne vous apportera jamais de victoire importante dans votre vie. Il faut canaliser sur le présent et les pensées positives. Évidemment, certains scientifiques contestent que nous pouvons influencer notre destin par nos pensées, ce qui va à l’encontre de tous les livres publiés sur la pensée positive. Je préfère croire que j’ai un pouvoir sur la vie et jusqu’à maintenant ça fonctionne assez bien.

Quoi qu’il en soit, je ne juge personne, mais je suis convaincu que notre attitude a un impact important dans notre vie. Nous avons tous des épreuves, mais nous réagissons tous de façons différentes face à nos épreuves et nous obtenons donc des résultats très différents. Ce à quoi la science est de plus en plus en mesure de démontrer grâce à la physique quantique. Je ne vous demande pas de me croire, mais faites-en l’expérience! Gérez vos pensées, vivez au présent et le plus difficile à faire : aimez inconditionnellement!

Osu

PARTAGER
Article précédentDévoilement des gagnants – tirages Enfants différents besoins différents
Article suivantExtra-de-l’ordinaire
Père d'un garçon autiste, André est le fondateur d’Autisme Karaté et vice-président d’Adama (Association de développement des arts martiaux adaptés). Professeur de karaté ceinture noire 2e dan, il pratique les arts martiaux depuis plus de 25 ans. Avec son épouse Nathalie, André a développé et adapté des cours de karaté pour les enfants et leurs parents, basés sur son expérience personnelle. Il enseigne maintenant les arts martiaux adaptés depuis 2009 et a fait bénéficier cette discipline à plus de 150 étudiants au prise avec l’autisme à différents niveaux.