Mon plus beau cadeau!

0
245

Cette année, mon plus beau cadeau de Noël, je l’ai eu avant le temps.  En fait, je devrais dire mes deux plus beaux cadeaux, c’est juste que le premier, il me fait peur et j’aimerais tellement ne pas avoir peur.

En novembre dernier, lors de la rencontre de parents, l’enseignante a demandé à mon fils de la regarder dans les yeux. Elle lui a dit : « C’est fini la modification! Depuis le début de l’année, tu fais le programme de cinquième année et moi je pense que tu vas pouvoir obtenir ton diplôme d’études secondaires ». Inutile de vous dire que j’ai essuyé mes yeux en sortant de l’école!

Personnellement, même si le système avait mis une grosse croix sur le diplôme d’études secondaires de mon fils, moi je me disais qu’au pire, il le compléterait aux adultes, mais il l’obtiendrait!  Je sais que je devrais être vraiment contente et ce n’est pas que je ne le suis pas, mais j’ai peur.  Je suis consciente (trop consciente) que le système continuera de lui mettre des bâtons dans les roues et ce, malgré les montagnes déjà présentes à cause de ses troubles d’apprentissage…

Bref, je n’y crois plus à l’aide ni au système,  j’ai perdu toutes mes illusions…  Mais oui, je suis heureuse de voir qu’il y en a d’autres qui pensent qu’il va y arriver!  C’est terrible de condamner l’avenir d’un enfant alors qu’il est seulement en troisième année au lieu de se mobiliser pour l’aider ou au moins, essayer de voir ce qu’on pourrait mettre en place pour l’aider!

Mon deuxième cadeau, il est arrivé deux semaines après cette rencontre.  En arrivant chez l’ergothérapeute, mon fils a expliqué à l’ergo que ça faisait trois fois que son enseignante travaillait la « grosse » division avec lui, mais qu’il n’arrivait pas à retenir comment faire.  Il lui a même donné un exemple!   C’était magique!  C’est la première fois qu’il verbalisait de lui-même un besoin.  Ça fait six ans qu’il travaille régulièrement avec l’ergothérapeute et c’était toujours elle ou moi qui identifiions les besoins.

Il est tellement motivé et il travaille tellement fort! C’est beau de le voir aller.  C’est aussi la preuve que ça vaut la peine de continuer!  Ce cadeau, il est d’autant plus précieux, que je ne m’y attendais pas du tout! Alors voilà, je ne pouvais pas demander mieux, cette année, mes plus beaux cadeaux, je les ai eus avant le temps!

À tous les parents d’enfants à besoins particuliers, je vous en souhaite tout autant pour 2018!  Bonne année à vous tous!

PARTAGER
Article précédentJoyeux Noël différent
Article suivantL’évolution de 2017 vers 2018, mon année
Maman de quatre enfants, qui par leur grande sensibilité, l’ont amenée à remettre en question tout ce qui semble acquis ou naturel pour la plupart des gens. Elle se dévoue pour que ses enfants restent connectés à cette essence profonde qui leur est propre. Deux de ses enfants ont reçu un diagnostic de dyslexie/dysorthographie. Pour l’un d’eux, s’ajoutent une dyspraxie verbale, un trouble de la coordination motrice et un profil mixte d’hypersensibilité et d’hyposensibilité. Enseignante au primaire depuis 2002, elle travaille maintenant exclusivement avec les enfants en difficulté d’apprentissage.