Mais où êtes-vous?

0
119

Depuis quelque temps, je vois passer tous ces grands titres sur l’éducation dans les médias et je me demande si on habite la même planète.  Ça fait deux ans que je réclame de l’aide (J’ai le droit d’être fatiguée, J’abandonneParce que)!  Oui, de l’aide parce que j’ai un enfant qui a des besoins particuliers, en fait, je n’en ai plus un, mais bien trois maintenant qui ont des besoins particuliers!  C’est beau les idées sur papier, les grands rêves de l’école de l’avenir, les voyages à travers le monde et les changements sur 5 ans, mais moi c’est aujourd’hui, demain et après-demain que j’ai besoin d’aide!

Êtes-vous là vous, le matin, quand en plus de faire la routine « normale » avec un enfant qui a plusieurs diagnostics et qui n’a aucune conscience de la notion de temps, je dois faire des exercices d’orthophonie et des compressions articulatoires avec lui?  Je paie pour des séances en orthophonie et en ergothérapie au privé, alors quand on me suggère de faire des exercices, je les fais!

Êtes-vous là vous, pour vous occuper des autres enfants quand je sors dehors pour attendre « la berline » avec mon enfant? Oui, tous les matins, je sors dehors avec mon enfant en laissant mes filles à l’intérieur, en espérant qu’elles continueront leur routine. Lorsque mon fils quitte, il me reste 20 minutes pour aider les deux plus jeunes à se préparer pour l’école et la garderie et me préparer moi aussi pour le travail!

Êtes-vous là pour nous aider à boucler les fins de mois? Ça fait maintenant 5 ans que je paie des services au privé.  J’ai maintenant trois enfants qui ont des suivis en orthophonie au privé, deux en ergothérapie au privé et une en audiologie.  Non, je n’ai pas les sous pour payer tous ces professionnels, c’est une marge de crédit liée à notre prêt hypothécaire qui nous permet de le faire.  Me semble avoir lu quelque part qu’on parle d’intervention précoce, a-t-on pris les bons moyens?  Peut-être qu’on n’a pas la même définition d’intervention précoce?

Êtes-vous là pour nous aider à nous préparer à aller au tribunal administratif parce que notre enfant n’a pas été reconnu comme enfant handicapé par retraite Québec et ce malgré les nombreux diagnostics?

Êtes-vous là pour me remplacer lorsque je dois m’absenter du travail pour aller aux trop nombreux rendez-vous?  Compensez-vous pour le salaire perdu?

Étiez-vous là pour me soutenir à chaque fois que mon enfant recevait un nouveau diagnostic?  Sans farce, un diagnostic devrait venir avec une journée de congé et même parfois une semaine de congé!!!

Étiez-vous là quand en septembre dernier, je réclamais de l’aide au centre de réadaptation pour que mon enfant de 10 ans puisse apprendre à débarrer la porte d’entrée, car depuis le changement d’école, il arrive le premier?  Il est dyspraxique, il n’y arrivait pas!   Étiez-vous là pour l’accueillir et l’aider en attendant qu’on puisse voir l’ergothérapeute du privé, car le besoin n’a pas été jugé prioritaire par le centre de réadaptation?  Au plan d’intervention, on se donnait 7 mois pour l’aider… Étiez-vous là pour nous aider à trouver des solutions, pour permettre à notre adolescente d’aller à ses activités parascolaires au lieu de venir ouvrir la porte à son frère?  Notre ainée n’a pas à vivre les conséquences du manque de ressources et à compenser pour les difficultés de son frère!

Êtes-vous là pour nous aider à passer à travers l’interminable processus de plainte pour le manque de ressources et de services? Mon fils tombe dans toutes les craques!  Êtes-vous présents pour m’aider à écrire, pour faire valoir mes points, pour me soutenir émotionnellement?  M’aidez-vous à payer pour l’aide psychologique dont j’ai besoin pour naviguer dans le système?

Où êtes-vous? Moi, c’est maintenant, aujourd’hui, demain et après-demain que j’ai besoin d’aide, il en va de l’avenir de mon enfant, celui de ses trois sœurs, de ma santé mentale et physique! Moi, je suis là pour lui, mais je ne tiendrai pas le coup encore longtemps si je n’obtiens pas d’aide!  Allez-vous m’aider?

PARTAGER
Article précédentLes couleurs de l’autisme
Article suivantDans le flou
Maman de quatre enfants, qui par leur grande sensibilité, l’ont amenée à remettre en question tout ce qui semble acquis ou naturel pour la plupart des gens. Elle se dévoue pour que ses enfants restent connectés à cette essence profonde qui leur est propre. Deux de ses enfants ont reçu un diagnostic de dyslexie/dysorthographie. Pour l’un d’eux, s’ajoutent une dyspraxie verbale, un trouble de la coordination motrice et un profil mixte d’hypersensibilité et d’hyposensibilité. Enseignante au primaire depuis 2002, elle travaille maintenant exclusivement avec les enfants en difficulté d’apprentissage.