La magie de Noël

0
218

C’est le matin de Noël et toi, douce  maman, tu pleures dans ton coussin pour qu’on ne t’entende pas… Tu pleures comme on vide un seau de larmes et tu ne sais même plus pourquoi…

Mais moi je sais… Moi aussi, j’ai pleuré… On a toutes pleuré…

Hier soir, tu as vu les regards sur ton enfant quand il ne s’intéressait pas aux cadeaux, mais aux lumières du sapin… Est-ce mal de vouloir un peu de normalité? Tu t’es sentie coupable de le désirer…

Tu as envié les cris de joie des cousins, découvrant leurs jouets et jouant immédiatement avec, pendant que ton fils se bouchait les oreilles et voulait juste sa maison et ses habitudes… Comme tu aimerais qu’il joue, s’amuse sans s’inquiéter de tous ces changements.

Et cette solitude du cœur quand, au fur et à mesure des années, tu n’as plus la force d’encore y aller ou que tu as trié les personnes qui ne comprenaient pas ta vie différente. Et pendant qu’il aligne les bonhommes de la crèche devant ce sapin qui le fascine, tu lui prépares ses morceaux de poulet coupés exactement pareils et ses frites alignées comme des petits soldats parce que tu sais que rien ne lui fait plus plaisir… Tu aurais aimé faire un beau menu de réveillon et rêver un peu aujourd’hui, mais la différence ne prend jamais de vacances…

Douce maman, tu es la magie de Noël à toi toute seule et ce fardeau est si lourd quand le monde ne comprend pas… Tu te demandes si tu fais assez, si tu es suffisante et ce que tu pourrais améliorer.

Mais ce matin, quand les larmes se tariront, tu le verras émerveillé. Car cette nuit, il a neigé et la nature est peinte de blanc. Et pour ce sourire, tu irais jusqu’au bout du monde… Rien ne peut te redonner du courage que ses yeux qui pétillent et son doigt qui te montre la beauté de l’instant…

Sèche tes larmes douce maman, tu as fait de ton mieux pour lui chaque jour de l’année et ce matin, toi aussi tu as droit à un peu de magie… Fais-toi le plus beau cadeau du monde en te félicitant d’être toi, une mère aimante qui vit pour lui et lui donne chaque jour un peu de sa propre magie : l’amour…

PARTAGER
Article précédentAux petits maîtres de la maison
Article suivantTu ne pourras jamais être à ma place
Professeure dans une école au public difficile, Liza pensait avoir tout vu de la différence jusqu'à ce qu'elle devienne maman d'un petit garçon extraordinaire qui a chamboulé ses convictions autant que son cœur. Les premières années furent marquées par la culpabilisation médicale et les nuits sans sommeil à tenter de comprendre un bébé qui ne voulait pas en être un et ne suivait pas l'évolution classique d'un enfant : entre les crises de colère et d'angoisse , les dinosaures et l'espace, il y avait de quoi se sentir perdue. Il a fallu entamer la longue marche des diagnostics mais Aspiboy est un filou qui ne rentre dans aucune case. Même dans sa différence, il est différent. Il a toutefois séduit par son humour et sa vivacité de nombreux internautes qui suivaient Liza devenue Maman Aspie pour la sphère Facebook et qui gère aussi le groupe de soutien Croco Mum pour les mamans différentes car ensemble, on est plus fortes.