Lettre à la future enseignante de mon fils

0
285

Mon fils ne va pas encore à l’école et pourtant, je pense déjà à toi. Je sais que tu auras un petit sentiment de vertige lorsque tu apprendras que tu auras un enfant avec un TSA dans ta classe. Ta tâche est déjà bien assez lourde. Je sais que tu remettras parfois en question ta compétence ou tes connaissances pédagogiques devant l’inefficacité de certaines de tes interventions. Je sais aussi que tu te sentiras parfois démunie face aux réactions ou à l’incompréhension de mon fils. Je sais que tu n’auras pas nécessairement le soutien et l’aide dont tu auras besoin au moment où tu en auras besoin. Tu te sentiras peut-être même délaissée par ton milieu.  Je sais que tu seras tiraillée entre donner une aide individuelle efficace à mon fils et la gestion du reste de ton groupe. Je sais que tu réfléchiras au choix de tes mots lors de nos rencontres pour ne pas me blesser. Je sais pertinemment que tu feras tout ton possible avec parfois l’impression que ce n’est pas suffisant.

Je sais tout ça car je suis aussi enseignante, mais surtout  parce que je vis ces mêmes sentiments en tant que parent à la maison. Je peux très bien te comprendre, t’écouter et t’aider. Tu peux compter sur moi pour t’épauler et faire équipe avec toi. Je n’hésiterai pas à te transmettre tous les trucs qui fonctionnent bien avec mon fils. Je n’hésiterai pas non plus à te confier ce qui est plus difficile avec lui. Tu n’es pas seule. Je n’hésiterai pas à te faire confiance et à te laisser l’espace nécessaire pour bien travailler avec lui et le faire évoluer. Je me battrai aussi pour que toi, mais surtout mon garçon, ayez toute l’aide nécessaire pour vivre une intégration et une année scolaire enrichissantes et réussies.  N’aie pas peur que je te juge ou que je juge ta façon de faire, car je sais que nous travaillons dans un but commun : le bien-être de mon garçon.

Au fil du temps, tu ne pourras pas t’empêcher de l’aimer et de t’attacher à lui. C’est une promesse que je te fais. Puis, tu arriveras à voir les avantages d’avoir un enfant différent dans ta classe. Tu apprécieras l’expérience qu’il t’a permis d’acquérir. J’espère aussi que tu auras osé former une équipe de confiance avec nous. Je te remercie d’avance pour tout le temps et le cœur que tu auras mis à enseigner à mon fils. Je souhaite ardemment que d’avoir côtoyé mon fils aura fait de toi une meilleure enseignante, mais surtout, une meilleure personne.

PARTAGER
Article précédentUne nouvelle rencontre, une nouvelle réalité
Article suivantTests auditifs ou l’histoire d’un dialogue de sourds
Enseignante au primaire depuis 11 ans, j’ai la chance d’être maman de deux beaux enfants. Ma grande fille de 8 ans a reçu un diagnostic de TDAH à l’âge de quatre ans. Avec sa folie et son énergie, elle nous fait vivre des montagnes russes d’émotions. Mon garçon de 4 ans a un TSA. Malgré cette différence, il charme tout son entourage. En équipe avec mon mari, j’arrive maintenant à vivre pleinement la vie un jour à la fois, et ce, au travers les hauts et les bas du quotidien. Écrire me permet maintenant de partager mon expérience de vie, mes questionnements, mes doutes mais aussi tout mon amour pour les enfants.