Le masque social

0
132

Aujourd’hui, j’ai pensé à une copinaute qui avait posté une photo d’elle sans maquillage, sans « filtre ».

Parce que c’était journée sans maquillage pour moi!  Ce n’est qu’au bout de trois jours de vacances que je ne m’oblige pas à me maquiller! Et ça fait du bien de pouvoir être juste soi-même de temps en temps! Parce que pour moi, le maquillage n’a pas qu’un rôle, celui de nous sublimer. Non, pour moi, il a un rôle beaucoup plus important…

Quand je suis hors de mon cocon et que je dois aller en société, je joue un rôle, celui que la société veut et qui est socialement convenable. Donc quand je me maquille, j’enfile mon masque de femme convenable, de femme sociable et insérée dans la société. D’ailleurs, la plupart du temps quand je rentre chez moi et que je sais que je ne devrais plus sortir, je me démaquille directement!

Quand je pars en vacances loin de chez moi et donc sans personne connue, je peux enfin restée sans maquillage toute la journée si je le souhaite, car je n’ai plus de rôle à jouer auprès de gens que je côtoie. Par contre, c’est vrai qu’il me faut un temps d’adaptation et d’acclimatation de quelques jours pour pouvoir lâcher prise et ne plus me maquiller!

En revanche, je ne suis pas encore capable de faire cela chez moi, je ne suis pas prête à montrer la vraie Eugénie à mon entourage, mes connaissances, mes voisins, etc…

En général, je suis perçue comme une personne forte, sûre d’elle, excentrique, grande gueule et qui n’hésite pas à mettre les pieds dans le plat pour défendre ses valeurs et sa famille! Défendre ma famille et mes enfants, c’est vrai, je suis une vraie lionne si on y touche!

Mais pour le reste, c’est un rôle que j’ai pris dès le plus jeune âge pour me défendre et en voyant ce que les enfants faisaient subir « aux plus faibles » dans la cour de récré et pareil à l’âge adulte car ça ne s’arrange pas, loin de là!

Quand j’étais petite, je trouvais les autres enfants de mon âge cruels, méchants, mesquins, faux, menteurs, opportunistes… Quelle désillusion plus tard quand j’ai vu que les autres ne changeaient pas et que c’était la nature humaine!

J’ai donc choisi de me forger une carapace, une grosse et de jouer un rôle afin de ne pas être blessée ou le moins possible! Et je joue tellement bien mon rôle que peu de gens me connaissent vraiment! Il faut dire que je n’ai pas laissé grand monde percer ma carapace même dans la famille!

À l’instar de Hugo Horiot qui expliquait le masque qu’il portait dans son livre Le carnet d’un imposteur, j’en porte un au quotidien avec le maquillage comme accessoire. Être aspie (enfant ou adulte) ne signifie pas que le quotidien est plus simple, loin de là!

Ne vous fiez pas aux apparences, les choses sont bien plus complexes qu’elles n’y paraissent…

PARTAGER
Article précédentChut!
Article suivantJ’en ai ras-le-bol!
Femme, épouse, maman, excentrique, optimiste, rêveuse, tatouée, trop franche, utopique, hypersensible mais aussi râleuse, casanière, solitaire, têtue, impulsive... Voici un tout petit aperçu d’une petite picarde aspie et de ma personnalité atypique et étonnante!!