Le choc du diagnostic

0
364

Autisme. Ce mot fait peur, très peur. C’est comme si c’était l’un des pires qu’on pouvait avoir… Comme s’il était une incompréhension, une rage et surtout un désespoir. Le désespoir de se dire que oui, c’est pour la vie. Que dans ta vie lorsque tu essaieras, il y aura toujours ça qui te rappellera que non, ce n’était pas juste une phase de ton développement, que oui, cette étiquette te suivra jusqu’à dans tes derniers moments. Je l’avoue, j’aurais aimé qu’on me dise que c’était moi qui faisais quelque chose de pas correct, que tous ces trucs donnés par les professionnels t’aideraient.

Mais tu sais, pour moi, ce n’est qu’un mot qui se rajoute à ton dossier, comme s’il faisait déjà partie de toi depuis longtemps. Je le savais, je m’en doutais. Même si j’avais espéré autre chose, la petite voix en moi me montrait ton chemin. Je me doutais qu’il n’y avait pas seulement mon rôle parental qui était défaillant.

Donc le diagnostic est tombé : TDAH et TSA sans déficience intellectuelle.

Je ne dis pas que lorsque tu te coucheras ce soir, je ne pleurerai pas toutes les larmes de mon corps, à crier ma rage envers la vie dans mon oreiller; être sûre que tu ne m’entendras pas.

Oui je le ferai, je l’avoue. Mais je ne resterai pas dans cette peine et cette rage. Je ne veux jamais que tu crois que tu m’as déçu et peiné en étant ce que tu es.

Tu es toi, je t’aime et un peu grâce à ça, on trouvera quoi faire pour t’aider à t’épanouir. Pour que ce mal-être que tu as en toi et qui te fait exploser, on réussisse à trouver ce qui l’aide à s’atténuer.

J’aurai sûrement des moments où je voudrai jeter l’éponge, où ma peine surmontera mon bon vouloir. Où ce sera trop pour mes épaules de maman, oui ça arrivera.

Mais je ne resterai pas dans ces émotions. Comme je te l’ai souvent dit, je suis là, avec toi . Je t’accepte, je t’aime comme tu es. Je t’aime et même si j’avais souhaité autre chose, je ne peux le souhaiter encore car ça voudrait dire que tu changerais et je t’aime comme tu es .

Tu sais Antoine, je suis fière de toi!  Je veux que tu saches que tu es la plus belle chose qui me soit arrivée.

PARTAGER
Article précédentSuis-je la seule?
Article suivantMerci Altitude Gym!
Je suis maman d'un merveilleux garçon qui a un TDAH et un TSA sans déficience intellectuelle. J'ai toujours été sensible à la maladie et aux troubles mentaux, je suis d'ailleurs préposée aux bénéficiaires. Mon fils réussit à faire ressortir le meilleur de moi-même. Le but de mes textes est d'évacuer mais surtout de conscientiser le monde à la différence et aux troubles mentaux ainsi qu'à leurs aspects dans la vie de tous les jours. J'espère vous toucher par mes écrits autant que moi je suis touchée en les écrivant.