J’ai si peur…

0
301

C’est dans un silence complet, quasi obscur, que j’écris ces mots, acculée au pied du mur. Le son de la pluie qui tombe et le bruit de mes doigts sur le clavier, comme seuls témoins de mon état d’esprit. En panne, voilà comment je me sens face à cette situation qui ne fait qu’empirer…

Moi qui étais si confiante, si fière, l’an passé, de te voir terminer ton primaire… Malgré des moments difficiles, tu t’en sortais avec brio, tu avais même réussi avec succès tes examens du ministère… Oui, nous nous doutions que le parcours du secondaire serait parsemé d’embûches, mais pas complètement barré, telle une route obstruée par un arbre foudroyé. Absolument TOUT a été de travers, une année entière à oublier… Mais que s’est-il passé? Comment en sommes-nous arrivés là? Réalises-tu au moins pourquoi tu es là-bas?

Comprends-tu que toi seul peux te sortir de cette impasse? Que ton comportement est l’indicateur de ton rétablissement? Que tes agissements témoignent de ta capacité à vivre en société? N’apprends-tu pas à te contrôler? Est-ce à ce point devenu ta réalité que tu en as oublié ta liberté? Comment te sens-tu? J’aimerais tellement comprendre ce que tu ressens, pouvoir déchiffrer tes pensées.

Je vois l’été approcher, tes sœurs et moi aimerions tant que tu reviennes à nos côtés. Que l’on puisse tous ensemble en profiter, passer des vacances en famille… Je voudrais que tout redevienne comme avant… Avant cette descente aux enfers, avant d’être aspirés par ce tourbillon maudît…

Je me sens tellement impuissante, déchirée, enragée de devoir rester les bras croisés! Je voudrais tant que tu t’en sortes, mais je n’y peux rien. Toi seul peux en décider. Voilà maintenant près de trois mois que tu es là-bas et pourtant, tu n’es pas près de rentrer…

J’ai si peur…

J’ai si peur de ne plus savoir comment agir avec toi…

J’ai si peur de m’habituer à ton absence…

J’ai si peur de ne plus te reconnaître…

J’ai si peur que tu m’en veuilles…

J’ai si peur que tu m’oublies…

J’ai si peur de te perdre…

Je t’aime tant…

PARTAGER
Article précédentJ’ai un handicap
Article suivantLes chiens ne font pas des chats
Enseignante en adaptation scolaire, spécialisée auprès de la clientèle vivant avec un trouble du spectre de l’autisme (TSA), je côtoie la différence au quotidien depuis plus de 20 ans. Mère monoparentale de 3 magnifiques enfants, un garçon et deux filles, le hasard (ou le destin) aura voulu que fiston naisse avec un trouble envahissant du développement non-spécifié (ancienne appellation pour le TSA). Un trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité (TDAH), beaucoup d'opposition, d'anxiété et d'impulsivité se sont également manifestés chez lui au fil des années. Suite à un parcours et à une scolarisation difficiles, de récentes évaluations ont été poussées plus loin, dont un test génétique, où il apparaît que fiston est porteur du syndrome XXYY, en plus de deux nouveaux diagnostics de SGT et de dysphasie. En mai 2013, j'ai créé la page Facebook Aide à domicile afin de trouver un accompagnateur pour fiston lors de la période estivale. La page changera plus tard de vocation, pour devenir Enfants différents besoins différents qui se veut davantage un réseau de recherche et de partage d’informations pour les parents, intervenants et toutes personnes concernées par la différence de nos enfants. Ce site Web est donc l’aboutissement de ma page et a pour objectif de sensibiliser le plus grand nombre de gens possible face à la différence sous toutes ses formes.