La fin d’un chapitre

0
108

Il y a quelques semaines, j’ai tourné une page importante de ma vie. J’avais un milieu familial depuis 7 ans et j’en ai fermé les portes le 18 août dernier.

Au départ, cette aventure d’entreprise et de travailleuse autonome fut créée afin d’être présente pour mes deux enfants. De plus, cela fut pour aider le plus possible mon plus vieux qui a un trouble du spectre de l’autisme.

Durant ces années, j’ai eu le privilège de voir grandir mes enfants, mais aussi de nombreux autres. Nous avons ouvert la porte de notre maison, de notre famille et de notre intimité à toutes ces familles qui sont passées chez nous. Je me suis liée d’amitié et notre famille s’agrandissait à chaque nouvelle personne qui s’ajoutait. Je suis choyée d’avoir autant de personnes extraordinaires qui sont passées dans ma vie. Chaque enfant qui est venu chez moi a été important, chacun d’eux m’a apporté quelque chose de différent. J’ai un mélange de tristesse et d’excitation de voir ce chapitre se fermer.

Dans la dernière année, je me suis rendue compte que j’aimerais aider les éducatrices, les soutenir et apprendre d’elles. J’ai décidé de faire un retour aux études pour faire un certificat en soutien pédagogique. Ce certificat m’a rendue fière, car je savais que j’étais sur mon X. Mon nouvel emploi, comme agente de conformité dans un bureau coordonnateur, va me permettre, j’en suis certaine, d’apprendre une multitude de choses reliées au travail de gestion. Je crois que ce rôle me permettra d’aider aussi mes collègues dans leur travail. Par contre, je laisse derrière moi des enfants que j’aime énormément ainsi que des collègues de travail que j’apprécie beaucoup. Sachez que toutes ces familles seront à jamais dans mon cœur.

Un gros chapitre se termine, celui de mère à la maison, le rôle le plus important de ma vie qui est toujours présent bien sûr mais qui sera différent d’une certaine manière. La nostalgie des derniers instants me gagne, mais je regarde vers l’avant et je prends un jour à la fois tel que mon magnifique Vincent me l’a appris. Alors, Émile, Adèle, Elliott, Annabelle, Alexis, Lorik, Alek, Lyam, Mia, Ély-Rose, Jack, David, Éloise, Samuel, Benjamin, Lucas, Saraï, : merci d’avoir fait de moi une meilleure personne, merci pour tout!

PARTAGER
Article précédentEn mode survie
Article suivantJe dois prendre mon envol
Éducatrice en petite enfance depuis maintenant 14 ans, Jessie est passionnée de son travail. Elle est maman de deux garçons de 7 ans et 9 ans. Son plus jeune garçon a une dyspraxie verbale et un trouble d’acquisition de la coordination motrice. Son grand garçon a un diagnostic de TSA. Elle s’inspire de son quotidien pour écrire ses textes et ça l’aide à faire le point sur différentes facettes de sa vie. Jessie est une personne pleine d’énergie, toujours prête à aider son prochain et qui est impliquée dans la vie scolaire de ses enfants. Elle préside le comité EHDAA depuis maintenant deux ans à la commission scolaire des Trois-Lacs car la cause des élèves HDAA lui tient à cœur. Elle adore faire du bénévolat! La tête toujours pleine de projets qui sont parfois inusités, elle est une fille d’action. Ses enfants sont au centre de sa vie et c’est avec humour et autodérision qu'elle arrive, avec l’aide de son conjoint, à traverser les petites et parfois les grosses tempêtes de la vie de parents d’enfants différents.