Tout peut changer à tout instant

0
259

Avec l’autisme, on passe par toutes sortes d’émotions!

Avoir un enfant autiste, c’est comme jouer à la roulette russe tellement l’autisme est imprévisible!

Certains jours, il s’efface presque, ne laissant que quelques petits signes, alors on se prend à imaginer que le pire est derrière nous, à rêver que tout va rentrer dans l’ordre, on redécouvre la sérénité et l’apaisement…

Mais la réalité nous rattrape, telle une gifle en pleine figure, avec le retour des troubles démultipliés, comme si cette accalmie était en fait le calme avant la tempête. Telle la chenille dans son cocon, l’autisme renaît plus grand et plus fort…

C’est ce qu’on appelle une régression et c’est très déstabilisant…

Alors que la veille votre enfant était calme et posé, le lendemain, tel un caméléon, il est méconnaissable. L’autisme a repris le dessus.

Certes, depuis que mon fils est verbal, les régressions sont moins agressives physiquement, il garde tout de même la main leste, mais l’épuisement est avant tout moral…

Il devient alors vulgaire, en permanence en opposition, même pour un sujet anodin, ne supportant aucune frustration…

On a beau se plier en quatre pour lui, rien ne va, et c’est vraiment douloureux cette sensation de rejet par son propre enfant.

Alors, on prend sur soi, on encaisse, on patiente en se disant que, généralement, une régression entraîne une progression.

Mais, ce qui endurcit encore plus cette période, c’est l’incompréhension des personnes lambdas, qui ne voient que la surface de l’iceberg et pour qui « tous les enfants font ça »…

Maman aussi de cinq enfants lambdas, je peux affirmer que ça n’a rien de comparable, car on finit toujours par trouver une parade, une explication, que l’on ne trouvera pas avec un enfant autiste!

PARTAGER
Article précédentComme une pierre lancée dans l’eau
Article suivantMonsieur le Président de la République
Maman de six enfants dont le petit dernier est TSA. Fondatrice et présidente de l'association "Autismopolis, le monde de Melvinn et ses amis", partenaire de l'association "Bouger pour l'autisme", dont je suis la coordonnatrice de l'antenne 71. Je sensibilise aussi à l'autisme via les réseaux sociaux (Facebook, Instagram et Twitter) Je suis aussi blogeuse et youtubeuse à mes heures perdues.