Ben oui toé!

0
134

«Ben oui toé

Je ne peux pas croire que c’est tout ce que j’ai dit.

Je m’efforce de sortir mon fils de la maison et de sa routine pour qu’il vive des expériences, pour qu’il apprenne à s’adapter aux nouvelles situations, aux changements, je m’efforce d’élargir ses horizons et de développer ses intérêts.

P’tit homme est rigide, a des intérêts restreints. Qu’est-ce qu’il voudra faire plus tard? Qu’est-ce qu’il POURRA faire plus tard? J’ai  aucune idée où son parcours nous mènera. Mais c’est sûr que je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour qu’il soit le plus autonome possible et le plus heureux.

Ce week-end, j’ai sorti mon p’tit homme visiter un centre d’interprétation des mammifères marins et un phare. Nous sommes entrés dans le centre alors qu’un petit groupe de touristes avait commencé une visite avec un guide. Je parlais à mes trois enfants à voix basse en leur expliquant ma passion. Mes enfants étaient émerveillés devant l’aquarium salin contenant une multitude d’organismes marins que leur mère a la chance d’observer lorsqu’elle plonge. Du moins, lorsqu’elle plongeait avant d’avoir des enfants (un jour, je suppose que je pourrai recommencer). Une femme du groupe s’est approché de moi et m’a demandé de faire taire mon fils car elle écoutait la présentation. Je me suis relevée, l’ai regardé et tout ce qui a pu sortir de ma bouche étant trop surprise de la réaction de cette femme dépourvue d’intelligence, de compréhension et de compassion c’est : «Ben oui toé!» en pointant mon fils et ma petite dernière de 3 ans.

Primo, ce sont des enfants. Deuxio, il y en a un de 8 ans qui agit comme un de 2 ans et l’autre, ben regarde-là. Rien qu’à voir, on voit ben que c’est encore un «bébé» du fait qu’elle porte du 24 mois du haut de ses 3 ans.

« Faque toi, la touriste, tu devrais te rappeler l’époque où tu avais de jeunes enfants pis si t’en as jamais eu, ben temps que tu te sortes la tête de tes culottes, que t’arrêtes de te r’garder le nombril, que tu mettes tes lunettes pis que t’observes davantage les gens autour de toi avant de parler et de demander à ne pas te faire déranger. Au pire, télécharge-toi des capsules sur Internet et regarde-les dans ton salon si tu ne sais pas vivre en société. »

Hé que j’aurais aimé pouvoir lui cracher tout ça en plein visage, mais j’ai gelé. Dur à croire qu’en 2019, dans un endroit de culture, un endroit public, il y a des gens qui réagissent ainsi. Vous devriez vous réjouir de voir des parents autant s’impliquer auprès de leurs enfants et de les enrichir comme nous faisons. Ils sont notre futur. Votre futur. Respectez-les.

PARTAGER
Article précédentNotre périple, notre famille unique
Article suivantLa clef dans la serrure
Je suis une éducatrice spécialisée de métier et maman de trois merveilleux enfants qui doivent composer avec leurs différences et les obstacles que ces différences leurs occasionnent quotidiennement. Cette vie familiale au rythme particulier nécessite plusieurs adaptations tant sur le plan familial, sur le plan amoureux que sur le plan professionnel. Je me fais un plaisir de vous partager mon vécu, ma réalité, afin de sensibiliser notre société aux enfants différents ayant des besoins différents. Connaître, comprendre, c'est mieux accepter.