Aider l’aidant…

0
512

Mon rôle de mère a grandement évolué!
De maman, je suis devenue aidante!
Bien que je reste sa mère en tout point, mon fils, devenu maintenant majeur et qui ne va plus à l’école, a besoin d’aide, tout le temps… Pierre (19 ans), n’est pas autonome, pas du tout! Il ne peut pas prendre de décision, ni gérer un budget, ni prendre soin de lui, ni se laver, ni s’alimenter… Il a besoin d’aide et d’accompagnement dans toutes les sphères de sa vie!

Il ne sera jamais autonome!

Mes journées sont comme celles de tout le monde… Elles comportent 24 heures!
Pour arriver à combler tous ses soins, sa stimulation, ses rendez-vous, j’ai dû trouver le moyen de gagner du temps!
Pour ce faire, j’ai réduit mes temps de loisirs, ma vie sociale, mes sorties de couple, mon temps de sommeil… Pour arriver à un total de 24 heures par jour entièrement consacrées à mon grand petit garçon!
Et c’est comme ça que je suis devenue une aidante!

Et là, je sais ce que vous dites…
« Mais comment tu fais? »
« Ça doit être terrible! »
« Tu dois prendre tu temps pour toi! »
« Va te faire masser, fais du yoga, prends des cours de peinture… Ça va te faire du bien! »

Je vous remercie, mais j’ai entendu ça mille fois!

Je ne trouve pas difficile de l’aider à se lever le matin, à le raser, lui brosser les dents, l’habiller, le faire manger, l’aider à aller à la toilette…
Je ne trouve pas difficile de l’accompagner dans ses loisirs, de faire des bricolages avec lui, de lui raconter des histoires, de le faire cuisiner avec moi…
J’arrive à veiller à sa sécurité, à le stimuler, à rire avec lui, à lui apprendre des choses…
J’y arrive…

Il y a une chose de difficile…
D’atrocement difficile à supporter!
C’est la solitude…
L’isolement…
Ça c’est dur… crissement dur!
Ça me gruge par en-dedans!

Vous voulez aider un aidant?
Vous vous sentez probablement mal à l’aise? Impuissant?

La recette est pourtant si simple…
Parlez-lui!
Un appel…
Un texto…
Une visite avec un café…
Demandez-lui comment il va!
Dites-lui « Heille, je suis là! »

C’est tellement simple que les gens ne voient même pas ça…
Aider un aidant, ça ne veut pas dire d’aller prendre en charge la personne aidée à sa place!
Aider un aidant, c’est se préoccuper de lui!
C’est rien de complexe…
Et c’est tout sauf simpliste!
C’est immense comme geste!

N’oubliez jamais que tant que l’aidant est là, l’aidé va bien!
Alors faites une pierre deux coups en vous préoccupant de l’aidant!

PARTAGER
Article précédentTon pas et le mien
Article suivantJ’envie le « pas de filtre » de mon fils
Maman de trois enfants, une fille et deux garçons , Valérie, Pierre (atteint d'autisme, du Syndrome de Gilles de la Tourette, de TDAH, de trouble anxieux généralisé) et Xavier (autiste). Passionnée d'animaux et de plein air, je m'efforce de faire connaître à mes fils le dépassement de soi à travers les randonnées et les excursions! Je partage les nombreux défis, les grandes et petites victoires aux quotidiens que peut représenter la vie avec mes deux fils!