Et pouf! Le monde s’écroule…

0
598

Ben en fait, non. Le monde ne s’est pas écroulé puisque j’avais des doutes depuis déjà un an, peut-être même plus. Le genre de doutes qui nous frappent au visage, mais qu’on repousse rapidement d’un « voyons donc, tu t’imagines des choses »… Jusqu’au jour où, finalement, une autre voix ajoute en réponse « non, c’est là sous mes yeux« . Et alors, j’ai fouillé, j’ai questionné, j’ai lu…

Timidement, j’ai commencé à verbaliser mes craintes, à mettre un nom sur les comportements dérangeants de mon enfant. S’en suivi une bataille en continue pour obtenir les suivis, les rendez-vous; contre les regards en points d’interrogation où mon instinct de mère est remis en question; contre les « ben voyons, il a juste besoin de…« , les «  y’a pas l’air de ça » (Au fait, c’est quoi ça?), etc

Mon enfant est différent. Mon garçon a un diagnostic de Gilles de la Tourette avec Trouble d’Opposition/Provocation qui s’ajoute à un diagnostic de TDA/H avec impulsivité mixte.

Ça veut dire quoi tout ça? Ça veut dire que mon garçon d’un peu plus de 8 ans a des tics. Ils vont du mâchouillement dans le vide aux clignements ou roulements  des yeux, aux coups de tête en passant par les grognements, raclements, reniflements et j’en passe. Ça veut dire que mon enfant réagit mal aux frustrations de toutes sortes, doit avoir un encadrement ultra-serré pour éviter l’opposition, peut avoir des épisodes de rage où il explose littéralement, lançant tout et perdant le contrôle…

Ça veut dire que mon enfant me provoque durant les épisodes de crise en me hurlant des injures auxquelles je ne réponds pas, parfois sous vos regards accusateurs, afin d’éviter l’escalade. Ça veut dire que depuis sa naissance, mon enfant dort peu, dort mal, souffre de somniloquie (parle dans son sommeil), de somnambulisme… Ça veut dire que maman est passablement trop épuisée pour répondre à vos regards accusateurs et commentaires négatifs.

Ça veut dire que mon enfant a besoin d’encouragement pour expliquer sa différence, pour se faire confiance, pour se comprendre. Ça veut dire qu’il peut très bien réussir, si on lui donne sa chance, avec quelques ajustements. Ça veut dire que parfois, il a besoin qu’on l’aide dans ses interactions avec les autres parce qu’il passe de trop à pas assez impliqué…

Ça veut dire que le soleil chez nous ne se limite plus juste à cet astre de feu qui illumine nos journées et réchauffe nos étés. C’est aussi un graphique qui représente les composantes possibles de ce syndrome qui aujourd’hui fait partie de nos vies.

Non, le monde ne s’est pas écroulé. Il est parfois juste un peu plus compliqué.

 

PARTAGER
Article précédentQuand les mots ne viennent pas
Article suivantL’ordinateur et mes TDA/H-TSA
Éducatrice à la petite enfance depuis une vingtaine d’année, adepte de l’entrainement en force pour ne pas perdre complètement la tête, Nancy Ringuet, très possiblement TDAH, est maman de deux garçons à diagnostics : un grand TDA sévère et un plus jeune SGT, TDAH impulsivité mixte et TOP. C’est un long combat qui aura mené aux diagnostics du plus jeune, et un long combat qui s’engage pour faire reconnaître ses besoins. Passionnée de recherches et assoiffée d’en apprendre plus, elle fouille le net sous toutes ses coutures. Elle partagera ici des textes et réflexions sur ce vécu différent de mère chef de famille, avec un conjoint dont le travail l’amène à être absent.