15 choses que seuls les parents d’enfants autistes comprennent

0
3778
  1. Il y a plein de photos inusitées dans ton cell : des photos de toilettes, de toutes les pièces de ta maison, de tous les jouets et cossins de tes enfants, de nourriture, de tous les magasins près de chez toi et de toutes les maisons des personnes que tu fréquentes. Des photos de ta coiffeuse, de ta dentiste et de ton pédiatre ainsi que de toutes les personnes de ton entourage. Ça et plein d’autres affaires ben surprenants!
  1. Ta maison est tapissé d’horaires, de pictogrammes, de séquences et d’images.
  1. Dans ta salle de bain, à côté de la toilette, il y a même une séquence d’images qui indique comment s’essuyer les fesses quand tu fais un numéro 2.
  1. Ton souhait le plus cher : dormir plus de quatre heures en ligne!
  1. Les enfants de ton quartier veulent tout le temps venir jouer chez vous parce que tu as des jouets vraiment cool et spéciaux qu’ils n’avaient jamais vus avant.
  1. Quand tu es avec ton enfant, tu évites le plus possible les foules et les endroits trop achalandés… Tu as bien trop peur de le perdre.
  1. Les files d’attente te font faire des cauchemars.
  1. Les formulaires te font faire des cauchemars.
  1. Les séchoirs à main des toilettes publiques te font faire des cauchemars.
  1. Tu passes la majorité de ton temps en tête à tête avec des gens que tu ne connais pas vraiment, mais qui ont tous une chose en commun : les dernières lettres du nom de leur profession (iste, eute, ogue …)
  1. Bien qu’il y a quelques années, tu n’avais aucune idée de ce que signifiait le terme « trouble sensoriel », on pourrait maintenant t’attribuer un diplôme d’expert(e) en prévention de surcharge sensoriel.
  1. Les mots « vaccin » et « autisme » dans la même phrase te font grincer des dents et saigner des oreilles.
  1. On t’a déjà offert de guérir ton enfant à l’aide d’un régime, d’une tisane à base de plantes ou à l’aide d’un lavement à l’eau de Javel. (Je te jure, on me l’a déjà offert!)
  1. Tu as géré plus de crises dans les 6 derniers mois que la majorité des parents d’enfants neurotypiques en auront gérés dans leur vie entière.
  1. Malgré les défis que cela implique, tu te trouves privilégié(e) d’avoir cette petite boule d’amour dans ta vie et tu ne la changerais pour rien au monde!
PARTAGER
Article précédentMaman, pourquoi les garçons ne peuvent pas se faire de câlins?
Article suivantUn petit voyage
Mère de 4 enfants, Christine a toujours su qu’elle réaliserait un jour son plus grand rêve, celui de devenir maman. Ayant travaillé plusieurs années auprès d’enfants autistes, elle croyait bien maîtriser toutes les facettes de la différence, mais lorsque son deuxième fils est né autiste, à sa grande surprise, elle réalisa qu’au fond, elle ne savait pas grand-chose sur le sujet! Son premier fils vit avec un trouble de l'information sensorielle ainsi qu'avec un trouble anxieux, son troisième fils, qu'à tant lui, vit avec une dyspraxie verbale. Le quotidien de cette famille différente est loin d'être ordinaire! Christine qui est maman à la maison est une amoureuse de la vie, de son mari et de ses enfants! Elle vous partagera ici, ses bons et moins bons moments, en espérant sensibiliser, informer et toucher les lecteurs, sur l'autisme et tout ce qui l'entoure.